Accueil » Politique » Ousmane Gaoual Diallo réagit aux propos du ministre de la Justice sur le cas Dadis Camara

Ousmane Gaoual Diallo réagit aux propos du ministre de la Justice sur le cas Dadis Camara

Ousmane Gaoual

Ousmane Gaoual Diallo

"

A partir du moment où Dadis rentre en Guinée, les magistrats vont statuer sur son cas. Soit, il y aura un contrôle strict, allégé. Donc, il ne pourra pas faire du n’importe quoi en Guinée, il faut que l’on soit clair. Soit, il sera en détention avant son jugement”. Ces mots tenus sur la radio Lynx Fm et relayés par Guinée News sont ceux du ministre de la Justice Cheick Sako qui s’exprimait sur le retour avorté de Dadis Camara.

Des propos qui ont poussé le député Ousmane Gaoual Diallo à vite réagir. Dans ce second jet de l’entretien qu’il a accordé à VisionGuinée, le parlementaire assure qu’après la sortie médiatique de Me Cheick Sako, tout le monde comprend que “le ministre de la Justice ne comprend pas comment fonctionnent les règles de libre circulation des personnes et de leurs biens dans l’espace de la Cedeao”.

L’honorable Diallo se dit surpris du raisonnement du garde des Sceaux. “Si lui, en tant que le ministre de la Justice, qui devrait s’inspirer des autres pays pour pousser notre justice à aller chercher un accusé de crimes contre l’humanité, il est en train déjà de dire la sentence en disant si Dadis vient il ne sera pas libre, il sera enfermé”, martèle le député, membre de l’UFDG.

Il rappelle que de nombreuses personnes sont inculpées dans le dossier du massacre du 28 septembre, mais sont encore ministres dans notre pays. “Ils se promènent sans que leur liberté de mouvement ne soit restreinte. Cette manière d’agir du ministre en donnant des instructions à l’appareil judiciaire, d’agir en lieu et place des faits, est de nature à affaiblir encore la confiance que nous avons”, regrette notre interlocuteur.

Dans un pays, développe Ousmane Gaoual Diallo,  la justice ne doit jamais fonctionner par les émotions des uns et des autres. Elle doit s’appuyer sur des faits, rien que sur des faits pour établir la conviction du juge et apporter des jugements sur les affaires qui la concernent. “La justice ne doit pas écouter des souhaits d’un ministre extrêmement partisan et décalé par rapport à ce que nous attendons de l’exercice de la justice dans notre pays”, a-t-il conclu.

Sidy BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 628 32 85 65/sidy.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

3 comments

  1. ousman gaoul il fau dire a c batara I’ll na qua c taire des faux ministre des vauxrien

  2. CEUX QUI ONT LE MARTEAU POUR REDRESSER, NE SONT JAMAIS AIMES
    PAR CEUX QUI SONT TORDUS. UN PEU DE GLACE DANS TON VAIN.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info