Accueil » Politique » Présidentielle 2015 : ‘’On n’aura jamais la transparence avec le régime actuel’’

Présidentielle 2015 : ‘’On n’aura jamais la transparence avec le régime actuel’’

Baidy 1L’Union des forces républicaines de Sidya Touré est en ordre de bataille pour l’élection présidentielle du 11 octobre prochain. Si le parti prend part au scrutin, ses responsables y vont avec des doutes.

Pour Baidy Aribot, il ne faut se leurrer. ‘’On n’aura jamais la transparence avec le régime actuel’’. Selon lui, il faudra se servir des ratés du régime d’Alpha Condé sur le terrain et lutter contre la fraude électorale.

‘’Nous allons tout de même nous servir des  failles  de ce régime sur  le terrain, analyser pour voir comment bloquer la fraude dans une grande proportion du pays par ce que nous ne pouvons pas l’éviter à 100%. C’est à cela qu’on s’attelle au niveau de l’UFR’’, assure le député de la circonscription électorale de Kaloum.

La première des choses, souligne-t-il, ‘’c’est  être présent partout pour défendre nos suffrages et mieux faire en sorte que ce qui s’est passé en 2013 pendant les législatives où on a vu  les agents d’autorités s’impliquer pour tripatouiller le vote des guinéens. Cette année, nous allons empêcher cela’’.

Et Baidy Aribot d’ajouter : ‘’Leur ministère (administration du territoire) de tutelle nous a signifié  par écrit et par déclaration qu’ils n’ont pas le droit d’agir dans le sens  d’aider un parti’’.

Prenant acte de la décision du ministre Bouréma Condé invitant les administrateurs territoriaux à observer la stricte neutralité dans le processus électoral, le secrétaire exécutif de l’UFR prévient : ‘’Quiconque se hasardera à outrepasser ces directives est considéré comme hors-la-loi et doit être traité comme tel’’.

Amadou Aliou BARRY, pour VisionGuinee.Info

00224 664 32 68 46/amadou.barry@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

4 comments

  1. Voilà ce qui va faire gagner Alpha Condé quelle que soit la vigilance de l’opposition, on dit bien que c’est le premier qui a parlé qui a raison:
    Election Présidentielle : La HAC publie une décision mettant en garde la presse nationale
    « Outre, l’institution interdit aussi les émissions liées à la campagne électorale y compris les émissions interactives. Plus loin, dans ce document, la Haute Autorité de la Communication interdit toute publication des résultats par quelque moyen que ce soit par les médias avant la publication des résultats provisoires par la CENI. Cette décision de HAC n’exclut pas les opérateurs de téléphonie mobile. .Les radios, télévisions, journaux et sites internet privés sont tenus de signer un engagement définissant les orientations en conformité à la réglementation en vigueur. Cependant, beaucoup d’observateurs pensent que c’est une menace à la liberté d’expression pendant ce processus électoral »
    Or l’article 82 du Code électoral dit : « (…) Immédiatement après le dépouillement et l’établissement du procès-verbal, le résultat du scrutin est rendu public par le président du bureau de vote et affiché par ses soins dans la salle de vote. »
    La partie clé dans cet article pour nous est « rendu public ». Donc pourquoi et sur quelle base légale la HAC peut violer le code électoral?
    Si l’opposition accepte cela, elle sait que quelles que soient ses preuves, il n’y aura pas de re-cours légal pour elle contre Alpha Condé et c’est sûr et certain que la machination frauduleuse du RPG « un coup KO » va marcher. Dans ce cas Alpha Condé gagne sans problème grâce à la Ceni !
    En 2010 au premier tour avec les media en synchronisation nous avons pu obtenir les résultats fiables. Mais après ils ont compris et violé la loi et interdit d’annoncer les résultats sauf la Ceni et nous savons ce qui s’est passé au second tour et aux législatives.

  2. Une éducation a été longtemps inculqué aux mauvais élèves guinéens et cela constitue aujourd’hui un véritable danger pour notre nation.
    lorsqu’un enfant échoue à l’école, il incombe la faute au Prof. qui l’aurait triché pour telle ou telle raison et depuis toujours nous remarquons ce comportement chez ces soi-disants leaders politiques. Faites preuve de bonne foi et arreter de vilipender ces fausses rumeurs de fraude à chaque fois que vous etes incapables de gagner quelque chose, nous devons sortir de cette mentalité car c’est d’une imperieuse necessité pour l’avenir de nos enfants. Soyez de bons exemples. On m’a triché bffffffffffffffff

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info