Accueil » Politique » Burkina Faso : le général Gilbert Diendéré jette l’éponge

Burkina Faso : le général Gilbert Diendéré jette l’éponge

gilbert_diendereSous la pression du reste des unités de l’armée qui s’est mise en branle pour contrer de force le Régiment de sécurité présidentielle (RSP) à Ouagadougou, le général de brigade Gilbert Diendéré, qui a pris le pouvoir mercredi dernier, déclare vouloir éviter un bain de sang dans la capitale burkinabè.

"

Le numéro un du RSP confirme que des unités de l’armée ont presque fait le siège de la capitale Ouagadougou.

“Nous pensons qu’il faut éviter cette confrontation possible et nous avons entamé quelques discussions avec les responsables de ces unités-là pour éviter un bain de sang inutile”, affirme-t-il. “Nous sommes en train de discuter pensons trouver une décision heureuse”.

Le général explique que la décision de rendre le pouvoir au président de la transition Michel Kafando était prise lors de la rencontre, dimanche, avec les médiateurs de la Communauté économique des Etats de l’afrique de l’Ouest (Cédéao).

Rendre le pouvoir à M. Kafando … “était déjà prévu dans l’accord que nous avions signé avec la Cédéao”, réaffirme-t-il.

Quant à savoir si les putschistes acceptaient de se rendre armes et biens, le général Diendéré soutient que la question est en discussion mais également celle de son avenir.

Un peu plutôt le général avait publié ce communique que nous reproduisons comme tel:

“La lettre de Gilbert Diendéré

Présidence du Faso

DECLARATION

Après les négociations menées par la CEDEAO qui ont abouti à un projet d’accord et face à la gravité de la situation sécuritaire caractérisée par le risque d’affrontement pouvant entrainer le chaos, la guerre civile et la violation massive des droits humains.

Nous Général de brigade Gilbert DIENDERE, Président du CND, le Régiment de Sécurité Présidentielle,

– Déplorons les pertes en vies humaines, les blessées et les dégâts matériels, et présentons nos condoléances aux familles éplorées,

– Confirmons notre engagement à remettre, le pouvoir aux autorités civiles de la Transition, à l’issue de l’accord définitif de sortie de crise sous l’égide de la CEDEAO

– Acceptons la libération du Lieutenant-colonel Yacouba Isaac ZIDA en signe d’apaisement conformément au projet d’accord ;

– Nous engageons à œuvrer pour la cohésion de l’Armée ;

– Présentons toutes nos excuses à la Nation et à la Communauté internationale.

Ouagadougou le 21 septembre 2015

Général de Brigade Gilbert DIENDERE

Président du CND”

Par La Voix de l’Amérique

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Quelle honte pour toi mon Général, tu penses que la prise du pouvoir, c’est comme aller au marché pour acheter du paté ou du vain de mais.

  2. Mr Le Général,tout se paie ici bas,vous serez écrasé dans les heures qui suivent! Bravo et courage aux vaillants jeunes Officiers des Garnisons de l’intérieur du Fasso,vous aviez écouté nous les Patriotes africains qui avions demandé dès le début votre intervention pour mettre fin aux ambitions ignobles de cette bande de criminels dirigée par le bandit Général Diendéré.
    Mr Diendéré vous êtes un criminel,vous aviez trahi le Burkina et aussi notre Frère Dadis pour l’empêcher de rentrer dans son Pays avec les complicités des autorités guinéenne le mois dernier,aujourd’hui Dieu va vous montrer qu’on ne blague pas avec ses enfants bien aimés et si vous résistez en cas de bain de sang la CPI s’occupera bien de vous après.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info