Accueil » Société » Le concert de Petit Camara est-il en passe d’être annulé par les autorités ?

Le concert de Petit Camara est-il en passe d’être annulé par les autorités ?

hds1A l’occasion de la commémoration de ses dix ans de carrière musicale, l’artiste Petit Camara s’est confié au label HDS Production pour scotcher l’évènement. Il y a de cela deux mois que cette maison de promotion, de production et d’événementiels se bat pour assurer une meilleure organisation à ce spectacle.

"

Contre toute attente, les responsables de HDS Production déclarent être désagréablement surpris d’apprendre que leur spectacle ne pourra se tenir à la date indiquée.

‘‘On a appelé l’Agence guinéenne de spectacles pour payer l’argent de la location après que nous nous soyons acquittés depuis deux mois de toutes les dépenses y afférentes, notamment l’assurance pour tenir le spectacle. Mais on nous informe que le spectacle ne peut pas se tenir parce que tout simplement ce sont les autorités du pays qui organisent un spectacle’’, regrette le directeur administratif de HDS Production, Bassékou Amirou Dramé qui s’insurge contre le fait de prioriser les expatriés au détriment des nationaux.

Outre la somme de 1.000 euros équivalant au déplacement du PDG de la structure du Montréal à Conakry via Paris, M. Dramé soutient que plus de 150 millions ont été dépensés notamment dans la préparation de l’artiste dans les coulisses, l’entretien des musiciens et des choristes qui doivent l’accompagner, la communication jusqu’aux logistique.

‘‘Nous informer à moins de 24H de l’évènement, c’est de tuer la structure, c’est de tuer également la carrière de Petit Camara’’,  a-t-il fait remarquer.

Gardant le moral au beau fixe, Petit Camara s’est montré serein et a invité ses fans à rallier le Palais du peuple ce samedi pour assister à son concert inédit.

Venu du Canada pour assister à ce concert, le PDG de HDS Production, Hawsouba Dramé a réitéré son engagement d’accompagner la culture guinéenne avec pour défi majeur, propulser celle-ci au sommet de la pyramide. Et pour cela, il a déclaré ne jamais lésiner les moyens pour réussir ce pari.

Au cas où ce concert n’aura pas lieu ce samedi 26 septembre, les responsables de HDS n’excluent pas d’assigner le directeur général par intérim de l’Agence guinéenne de spectacles, Alpha Traoré Jim’s, pour non-respect des engagements.

‘‘Puisque quelle que soit la force de l’Etat, il doit se référer aux textes juridiques pour départager les gens au sein d’une même société que de tomber sur nous pour dire, sans raison valable, que c’est la haute autorité qui l’a décidé. Cela n’encourage pas la culture du droit. Ça n’encourage pas non plus la culture de promotion des artistes du pays’’, a lâché Bassékou Amirou Dramé en guise de conclusion.

Le hic dans cette affaire est que le concert de Wizkid doit se tenir entre 14H et 20H alors que celui de Petit Camara démarre à 20H pour prendre fin à 23H. Comment se fait-il donc que l’un soit recalé au profit de l’autre ? Et surtout que ce sont deux artistes qui n’ont pas forcément le même public ? C’est à ces interrogations que l’Agence guinéenne de spectacles est appelée à répondre. En tout cas, le Palais du peuple a abrité deux spectacles le jour de la fête : l’un avec Antoine Flingo la journée et l’autre, avec la maison Tiguida Prod.

Mady Bangoura, pour VisionGuinee.Info

00224 664 29 48 51/mady.bangoura@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info