Accueil » Politique » Présidentielle 2015 : pas de question de boycotter le scrutin, assure un cadre de l’UFDG

Présidentielle 2015 : pas de question de boycotter le scrutin, assure un cadre de l’UFDG

Aliou CondéLes représentants des sept candidats à la présidentielle du 11 octobre prochain face à Alpha Condé ont tenu une conférence de presse ce mardi pour informer l’opinion nationale et internationale sur le niveau d’évolution du processus électoral et les insuffisances en termes de préparation qui justifient la nécessité du report du scrutin.

"

Selon Aliou Condé, secrétaire général de l’UFDG, ‘’aujourd’hui la distribution des cartes d’électeur est anarchique, chaotique. Depuis hier nous avons saisi la CENI pour un report des élections du 11 octobre parce que nous avons constaté qu’il y a beaucoup d’anomalies. Pour l’établissement et la révision des listes électorales le code électoral prévoit dans son article 16 que le président de la CENI doit tenir le fichier des électeurs en vue du contrôle des inscriptions sur les listes électorales”.

Et de poursuivre : ‘’Il était décidé que la CENI devait remettre aux candidats le fichier électoral et remettre la cartographie des bureaux de vote mais la CENI nous a remis le fichier que le samedi dernier à huit, neuf jours de l’élection‘’.

Selon les chiffres avancés par le secrétaire général de l’UFDG, ‘’Kankan a 44% d’augmentation par rapport à 2013 soit 300 milles électeurs de plus. Boké 7%, et les autres régions ont 22 et 23%. Seule la région de Nzérékoré a 27% celle qui a le plus grand pourcentage par rapport aux autres régions. Donc nous avons beaucoup d’appréhension par rapport à la région de Kankan‘’.

‘’Tout le monde suit la distribution des cartes d’électeur, elle est anarchique, chaotique chacun vient ramasser les cartes de sa famille comment vous pouvez identifier que la procédure n’est pas respectée ?‘’, se demande M. Condé.

A l’en croire,  ‘’dans la cartographie des bureaux de vote, on peut trouver, un, deux ou dix électeurs dans un bureau de vote. Donc une disparité entre les régions et une forte augmentation du nombre de bureaux de vote dans certaines régions notamment Kankan, Nzérékoré et Faranah‘’.

 Selon ses dires, la CENI était supposée publier la liste des bureaux de vote 30 jours. Or, note-t-il, cette institution n’a fait cette opération que 14 jours avant le scrutin. Un retard, selon Aliou Condé, qui ne permet pas aux citoyens d’avoir l’information à tems. Que feront donc les sept candidats face à cette situation ? ‘’Il n’y aura jamais de boycott.  On va tous aux élections, ou personne n’ira aux élections’’, tranche le secrétaire général de l’UFDG.

Djiwo Barry, pour VisionGuinee.Info

00224 621 85 28 75/djiwo.barry@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Quelle est le sens de cette communication ? Mr Condé pose les problemes et ne propose aucune solution.
    DE simples lamentations comme toujours.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info