Accueil » Politique » ‘’Nous sommes prêts pour le 11 octobre’’, assure le chef des observateurs de l’UE

‘’Nous sommes prêts pour le 11 octobre’’, assure le chef des observateurs de l’UE

Frank EngelLa Mission d’observation électorale de l’Union européenne (MOE UE) en Guinée a déployé jeudi un second groupe d’observateurs sur le terrain. Au nombre de 26, ces observateurs de courte durée ont pour tâche de porter une attention particulière à la fin de la campagne électorale, les opérations de vote le jour du scrutin, le dépouillement et la remontée des résultats vers les Commissions administratives de centralisation de votes.

"

Face à la presse, le chef de la Mission a déclaré : ‘’Nous sommes prêts, nos observateurs sont prêts pour le 11 octobre. Nous souhaiterions que ça soit, une fois de plus, des élections calmes et paisibles, que ça soit les guinéens qui s’expriment librement, sans contraintes, sans recours à la violence’’.

Aux observateurs, recommande Frank Engel, ‘’vous êtes là pour une mission importante. La Guinée est un pays qui est en train de se consolider démocratiquement. Ce n’est pas un endroit où les élections feraient partie du paysage politique depuis des décennies. Nous sommes là pour contribuer à un processus qui mènerait à celles qu’elles deviennent un exercice normal de démocratie, et non un moment de crise ou de confrontation’’.

A la question de savoir ce que fera la MOE UE en cas de report du scrutin, le chef des observateurs répond : ‘’Les autorités en charge de l’organisation des élections en Guinée nous disent qu’elles sont prêtes pour que l’élection se fasse le 11 octobre. Nous sommes prêts pour l’observer dimanche. La CENI aura à évaluer elle-elle si elle est prête et si le pays est prêt pour dimanche. Ce n’est pas nous qui décidons d’un report ou pas. Si les autorités décidaient que pour une raison ou une autre, nous resterons prêts pour une nouvelle échéance’’.

‘’En quoi la présence des observateurs de l’Union européenne sur le terrain peut-elle garantir la transparence du scrutin ?’’, demande un journaliste. Et M. Engel de rétorquer : ‘’Nous ne sommes pas pour garantir, ni pour valider l’élection. Nous observons, et nous consignons nos observations dans un rapport final qui sera détaillé et sans complaisant. Nous n’interférons pas dans le processus électoral. Nous observons un processus qui est entre les mains des autorités guinéennes’’.

Amadou Aliou BARRY, pour VisionGuinee.Info

00224 664 32 68 46/amadou.barry@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. C’est faux:plusieurs non pas reçus leur carte d’électeur en Guinée et à l’Étranger en moins de 72 hres des votes (aux urnes).Il faut pas déclaré la guerre civile ici par l’UE.Décalage de 8 jours:jusqu’au 18 ou 20 octobre 15 est salutaire pour la Paix en Guinée.

  2. Dans ce cas,attendez que le pays soit prêt pour aller aux urnes (Élections) avant « d’OBSERVER » et faire un rapport.Le rapport de 2013 lors des Législatives est allé à la poubelle de l’UE:aucune application de vos recommandations.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info