Accueil » Politique » ‘’Dans nos fiefs, nos familles, même nos délégués n’ont pas voté pour nous’’

‘’Dans nos fiefs, nos familles, même nos délégués n’ont pas voté pour nous’’

papa_koly_3Le candidat du GRUP à la présidentielle du 11 octobre Papa Koly Kourouma ne cache pas son indignation face au déroulement du scrutin. Pour lui, toutes urnes ont été bourrées le jour du scrutin.

"

‘’Toutes les urnes ont été bourrées. Mais malheureusement, dans centaines urnes, ils manquent une petite intelligence. Il a manqué plus de 20% de bulletins de vote dans des bureaux de vote. Ces bureaux étaient détenus par des fonctionnaires, des administrateurs et étaient précoces pour être mis dans les urnes. Malheureusement, ils n’ont pas eu le réflexe  que cette année les bulletins de vote sont numérotés’’, explique Papa Koly Kourouma.

‘’Ils voulaient simplement bourrer les urnes, ils n’ont pas posé la question à savoir est-ce que les bulletins que  nous envoyons dans les urnes sont de la même série que les carnets des bulletins de vote qui ont été attribués à ce bureau de vote’’, ajoute-t-il.

‘’On s’est rendu compte que presque les 75% des bulletins de vote qui étaient dans les urnes n’étaient pas les mêmes séries que dans les bureaux de vote. Voilà un exemple’’, dévoile le candidat du GRUP.

La seconde remarque, poursuit-il, ‘’c’est qu’à Kérouané où tous les délégués qui devraient aller dans les bureaux de vote ont été refusés. Les assesseurs qui ont été formés arrivaient dans les bureaux de vote indiqués ne retrouvent pas leurs noms. On leur a dit que le maire a fait une autre liste’’.

‘’Dans nos fiefs, nos familles, même nos délégués n’ont pas voté pour nous. Donc c’est grave. Un délégué qu’on envoie dans nos bureaux de vote qui ne vote pas pour le parti. Donc à ce niveau, nous avons eu zéro voix’’, s’indigne Papa Koly Kourouma.

‘’Tout ce que nous relevons ici est enfreint à la loi, je confonds dans la position que j’appelle le système. Cette fois-ci aussi, il a fonctionné dans la façon la plus belle. Parce que le président a dit un coup KO, alors chacun se croit dans l’obligation de faire le coup KO. Dans un village de chez nous, on a vu un ambassadeur qui avait une enveloppe contenant un bulletin pré-coché. A Lola, nous avons vu un ministre qui distribuait de l’agent dans un bureau de vote’’, dénonce le candidat.

Face à cette  situation, Papa Koly Kourouma reste ferme: ‘’Donc, c’est ce qui veut dire qu’il y a aucune crédibilité de ce scrutin. Les résultats des urnes qui sont en train d’être proclamés ne reflètent pas la réalité du vote de la population.  Donc il n’y a pas lieu de reconnaître ce résultat’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info