Accueil » Politique » ‘’Nul ne souhaite que ce pays brûle (…), mais les conditions ont été créées’’, selon Kouyaté

‘’Nul ne souhaite que ce pays brûle (…), mais les conditions ont été créées’’, selon Kouyaté

KouyateLes 7adversaires d’Alpha Condé ont tenu une conférence de presse ce lundi pour dénoncer des irrégularités dans le déroulement des opérations de vote. Lansana Kouyaté a déclaré à cette occasion que nul ne souhaite que les ‘’citoyens s’affrontent mais toutes les conditions pour y arriver ont été créées’’.

"

‘’Ma position et mon combat politique reste intacts. Ce sont des combats qui nous dépassent individuellement’’, indique le candidat du PEDN. ‘’Je m’adresse au peuple de Guinée qui aspire entrer dans l’ère de la démocratie et du développement. C’est une question de choix. Nul ne souhaite que ce pays brûle, nul ne souhaite que les citoyens s’affrontent, cailloux contre cailloux, bâtons contre bâtons. Mais toutes les conditions ont été créées  pour qu’on en arrive à ça’’, estime Lansana Kouyaté.

L’ancien Premier ministre égrène ensuite les dysfonctionnements qu’il dit avoir constaté dans le processus électoral. ‘’Sur le cautionnement, c’est un article qui stipule qu’il est fixé par une commission financière composée du président de la CENI ou de son représentant, d’un représentant du ministère de l’administration du territoire, d’un representant du ministère de finances et d’un représentant de chaque candidat. Mais les candidats qui sont assis ici ne sont jamais été conviés à une telle concertation. Pourtant ça a été décidé. Ça c’est la rentrée’’, souligne-t-il.

‘’De la rentrée jusqu’à la fin, il n’a été question que d’entorses des lois. C’est pourquoi, je dis souvent  la plaie de la Guinée est que personne ne respecte les lois’’, ajoute -t-il.

‘’Dieu seul sait le fameux prix de ce qui va arriver. A Baro, ce sont les chasseurs donzos qui ont empêché les autres de rentrer même dans la ville. Non seulement ils ont été empêchés de rentrer, mais aussi dépouiller de leurs avoirs. C’est nuitamment vers 03 heures, 04 heures du matin qu’ils ont marché 8 kilomètres  pour  rejoindre la préfecture de Kouroussa. Il en est ainsi de tous les partis qui voulaient envoyer des délégués à ces bureaux de vote’’, regrette Lansana Kouyaté.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info