Accueil » Société » Le producteur Tidiane Soumah en colère contre un journaliste

Le producteur Tidiane Soumah en colère contre un journaliste

Tidiane Soumah, PDG des productions TWMUne question certes la mal venue et surtout au mauvais endroit du journaliste Mohamed Barry du quotidien La République et de la radio City FM a fait piquer au PDG des productions Tidiane World Music une colère noire jeudi 22 octobre à Conakry.

"

Dans son interrogation, le confrère demandait à l’opérateur culturel quelle réaction fait-il à propos des accusations de certains de ses pairs qui le taxent d’«opportuniste» qui ne rate pas une seule occasion pour s’attirer l’accompagnement de l’État, ainsi que d’autres grands sponsors dans l’organisation de ses différents évènements.

Il n’en fallait pas pour Mohamed Barry. Car, il atteindra tout de suite le paroxysme de la colère de Tidiane Soumah qui, du coup, a réagi en ces termes : ‘‘ Qu’est-ce tu appelles opportunisme ? Ta radio traite de tout ce que tu crées comme évènement. Donc, c’est de l’opportunisme. Je suis sociologue, major de ma promotion à l’université de Conakry et mon travail, c’est de jouer sur l’opportunité événementielle’’, se défend l’opérateur culturel.

‘‘Qu’est-ce que l’Etat m’a donné en 30 ans ? Je peux te poursuivre en justice. Parce qu’il n’y a pas de traces. En 30 ans déjà, je n’ai pas utilisé 100 francs de l’Etat guinéen. Et même si je le fais, en tant que guinéen, j’ai le droit. Je fais des feux d’artifice chaque fois pour le président de la République, parce que c’est mon travail’’, poursuit remonté Tidiane World Music.

Tohubohu dans la salle. La salle de conférences est en passe de se transformer en une cafétéria où chacun peut se procurer la parole quand il veut. Le modérateur de la circonstance, Aly Bongo Léno tente de calmer le jeu. Mais ni Tidiane ni le journaliste ne sont disposés à lâcher du lest. Au même moment où le PDG des productions TWM tient son speech, Mohamed Barry tente de l’interrompre pour lui dire qu’il n’a pas affirmé, mais interrogé le mis en cause dans une pratique peu catholique dans l’intention d’avoir sa réaction.

Au regard de l’allure que prenait la conférence, l’assistant technique de la Maison de la Presse, Alpha Diallo épaule Aly Bongo pour rappeler aux deux protagonistes que loin d’un débat, il s’agit d’une conférence de presse qui ne doit nullement susciter des polémiques entre conférenciers et journalistes venus couvrir la communication.

Peu après, Tidiane Soumah revient pour placer ceci : ‘‘Un média diffuse ce qu’on lui donne à diffuser. On est d’accord ? Aujourd’hui, Espace diffuse et pour l’opposition et pour l’Etat. C’est son job. Tidiane World Music organise de l’évènementiel. J’ai fait les 20 ans du journal Le Lynx. C’est de l’opportunisme ? J’ai mobilisé 120 millions pour ce journal. Je te le dis maintenant à ce micro. C’est mon job d’aider les autres et de faire mon job’’, recadre-t-il.

‘‘En fait, aujourd’hui en Guinée, on confond tout ce qui est politique au job. Et c’est très grave. Je fais mon job et je l’assume. Le mot est mal placé en fait. Un journaliste parle sur des faits concrets. Avant de poser une quelconque question, il doit faire des enquêtes. Tidiane World Music a la confiance de l’Etat guinéen et des sponsors, parce qu’il fait du bon travail’’, conclut M. Soumah.

Mady Bangoura, pour VisionGuinee.Info

00224 664 29 48 51/mady.bangoura@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info