Accueil » Politique » Gassama Diaby se confie : ‘’Nous politisons un peu tout en Guinée…’’

Gassama Diaby se confie : ‘’Nous politisons un peu tout en Guinée…’’

GassamaLe ministre des Droits de l’homme a déploré samedi que tout soit politisé en Guinée, ou presque. Durant la campagne électorale et après le scrutin du 11 octobre, Gassama Diaby a rencontré les différentes coordinations régionales.

"

A l’issue de ces rencontres, le ministre des Droits de l’homme dit avoir fait un constat inquiétant. Samedi, il a partagé ses inquiétudes avec différents acteurs politiques et ceux de la société civile réunis au Palais du peuple.

‘’Nous avons rendu visite aux coordinations après l’élection nous avons constaté quelque chose d’assez inquiétant. A la coordination Haali pular, on ne parle que des peulhs. Vous allez au manding, on ne vous parle que des malinkés et à la coordination de la forêt, la même chose que les préoccupations de la forêt. Vous allez en Basse Côte, c’est la même chose’’, décrit Gassama Diaby.

Face à cette situation, le ministre des Droits de l’homme affirme avoir interpellé les responsables de ces coordinations régionales : ‘’J’ai dit aux sages que c’est assez étonnant et que je voulais entendre (par exemple) la coordination Haali pular soulever des préoccupations autres que celles de Haali pular. Là, on aurait été dans la dynamique de consolidation de la société. On ne peut pas défendre une entité ethnique et espérer autre chose. Ça c’est un désastre politique’’.

‘’Il faut casser cette dynamique, puisque ce sont des choses qui amènent des scènes de violences’’, suggère-t-il, déplorant le fait que : ‘’Nous politisons un peu tout en Guinée et nous oublions les dimensions sociales et économiques’’.

Le souhait du ministre Gassama Diaby est de voir l’ensemble de la société civile d’exiger particulièrement de l’Etat et des acteurs politiques, de ‘’regarder les réalités de notre société en face et de proposer à nos concitoyens des solutions durables qui sont à mesure de garantir la crédibilité de l’autorité de l’Etat, l’effectivité de l’Etat de droit, la fraternité, la justice’’.

Pour cela, indique-t-il, il faut travailler sur la question de l’Etat pour sa consolidation. Car, selon lui, ‘’on ne pourra pas construire la démocratie, la paix, les droits de l’homme sans l’Etat il n’y a rien de tout au contraire les choses vont s’aggraver’’.

Sidy BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 628 32 85 65/sidy.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info