Accueil » Politique » Alpha Condé veut désormais nommer les personnes qu’il faut à la place qu’il faut

Alpha Condé veut désormais nommer les personnes qu’il faut à la place qu’il faut

alphaJ’ai le malheur de ne pas connaître les cadres guinéens. C’est mon frère qui connaissait les cadres guinéens parce qu’il était là et vivait avec eux. Malheur est qu’il mort 4 jours avant mon investiture. Sinon la moitié des membres du gouvernement ne serait pas là parce que lui il les connaissait. Il savait qui était qui’’.

"

Ainsi s’exprimait le président Alpha Condé le 1er mai dernier à l’occasion de la fête du peuple. Le samedi 24 octobre au siège du Rpg Arc-en-ciel, le numéro un guinéen a mis fin aux spéculations sur la composition de son futur gouvernement.

Pour ce qui est de nomination de ses ministres, Alpha Condé promet de mettre fin au favoritisme. ‘’Il faut qu’on accepte aussi la gestion rigoureuse basée sur la compétence. Mettre la personne à la place qu’il faut qu’elle soit kissi, peule ou tomas, je m’en fous. Si on veut que le pays aille de l’avant, il faut mettre quelqu’un pour faire le travail. Il ne faut pas mettre quelqu’un parce que c’est ton copain’’, a déclaré le chef de l’Etat.

En 2010, précise-t-il à ses militants, c’était différent. On était parti au deuxième tour, ce qui n’est pas le cas cette fois-ci. On ne nous pardonnera pas si on ne gère pas bien, parce qu’on a gagné au premier tour. C’est le moment de réfléchir, en attendant l’investiture’’.

Le vote est fini, souligne Alpha Condé, qui ajoutant que ‘’nous sommes maintenant entre guinéens. Ce qui me préoccupe, c’est comment changer la Guinée. J’ai fait 120 sous-préfectures. Les gens souffrent, disons la vérité. Tu ne sauras pas que les gens souffrent si tu ne vas pas dans les sous-préfectures. Il faut qu’on travailler pour transformer les sous-préfectures’’.

Pour ce qui du futur Premier ministre, il estime que la Guinée est un pays rumeurs. ‘’Je ne regarde pas internet, je ne lis pas les journaux, je n’écoute pas la radio, que les gens le sachent. Certains sont allés chez les marabouts (rires). On m’appelle pour me dire : ‘Président eh, il y a des sacrifices bizarres hein’. Je leur ai dit de me laisser tranquille, j’ai foi en Dieu. C’est lui qui me montre ce que je dois faire. Un marabout ne peut pas me le montrer’’, se targue Alpha Condé, qui assure sa porte reste ouverte à tous.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info