Accueil » Société » Timbi-Madina: le président de la délégation spéciale fixe le cap des priorités

Timbi-Madina: le président de la délégation spéciale fixe le cap des priorités

unnamedTimbi-Madina, est une localité dont les revenus ne permettent pas encore à cette commune rurale de se développer. C’est du moins que ce nous a confié le président de la délégation spéciale, Mamadou Diao Diallo qui envisage de mettre les bouchons doubles pour changer la donne.

"

‘’Comme l’indique le code des collectivités, nous ne sommes pas habilités à faire un programme jusqu’à la fin de l’année. Nous avons entamé de petits réaménagements par rapport à trois secteurs dont le marché, la boucherie et les transports’’, confie Mamadou Diao Diallo à un reporter de VisionGuinee.

‘’Nous voulons rendre le marché plus propre et le rentabiliser. Nous allons nous organiser pour que les taxes se payent dans les normes pour qu’on trouve un peu d’argent afin de pouvoir assainir le marché. Pour y arriver, nous avons fait un entretien sur place pour recruter 9 volontaires de plus pour le personnel de la commune. Nous avons sur place avec un percepteur de marché’’, précise le président de la délégation spéciale de Timbi-Madina.

Pour ce qui est de la boucherie, enchaîne-t-il, un constat a été fait au niveau de l’abattoir de la  localité : ‘’Nos prédécesseurs avaient programmé un assainissement mais rien n’a été fait. Donc nous voulons rendre cette boucherie propre. Nous allons exiger aussi des tenues de travail pour toutes les personnes qui y travaillent’’.

‘’Nous travaillons d’arrache-pied pour la boucherie nous aide à avoir un peu de moyens. Ça ne nous rapporte pas assez mais nous voulons contrôler la situation. Si la boucherie est propre, le marché aussi, mes citoyens sont sauvés’’, souligne-t-il.

Le secteur des transports ne sera pas en marge. M. Diallo indique qu’il s’agit d’une source de revenus non négligeable. ‘’Il y a le transport en commun qui rapporte un peu à la commune. Mais les poids lourds ne contribuent pas du tout même, tout comme les taxis-motos. Il faut réorganiser le secteur’’, plaide le président de la délégation spéciale de Timbi-Madina.

Le siège de la commune rurale de Timbi-Madina est à équiper, nous indique-t-il.  ‘’Nous avons trouvé un immeuble qui n’a pas de toilettes, des bureaux non équipes’’. Il dit avoir aussi trouvé des contractuels de la mairie sans salaire. ‘’Nous n’avons pas les moyens de les payer à la fin du mois. On n’a rien trouvé ici sauf un crédit de plus de 3millions de francs guinéens’’, regrette-t-il. Son ambition, doter la commune rurale de Timba-Madina de moyens financiers afin de redorer l’image de la localité.

De retour de Timbi-Madina, Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Bonne idée c ma localité

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info