Accueil » Société » Attentats de Paris : le point sur l’enquête 24 heures après les faits

Attentats de Paris : le point sur l’enquête 24 heures après les faits

attentat France rightLors d’une conférence de presse, le procureur de Paris François Molins a donné de nouveaux détails sur les attaques sanglantes survenues dans la capitale vendredi soir et ayant fait au moins 129 morts et 352 blessés.

"

● Nouveau bilan à la hausse:

Le procureur de la République de Paris, François Molins, a donné un nouveau bilan des attaques à l’occasion d’une conférence de presse à Paris. «A l’heure où je vous parle, nous déplorons la mort de 129 personnes, bilan provisoire et évolutif, compte tenu du nombre important de blessés». Il a par ailleurs souligné que «352 personnes blessées» étaient à déplorer, parmi lesquelles «99 en état d’urgence absolue».

● «Trois équipes de terroristes très coordonnées»:

Le procureur, qui a affirmé qu’il s’agissait «très probablement» de «trois équipes de terroristes coordonnées» qui auraient été «à l’origine de cette barbarie», a confirmé que «7 terroristes (étaient) morts». Les «terroristes» ont évoqué la Syrie et l’Irak lors de leurs pourparlers avec la police, a-t-il par ailleurs ajouté.François Molins a également précisé que les ses sept terroristes ont fait usage de «kalachnikov» et de «dispositifs explosifs identiques visant à faire le maximum de victimes», lesquels étaient composés de «TATP», un explosif primaire très volatile.

● Un assaillant était «fiché S»:

L’un des assaillants du Bataclan a été formellement identifié. Il s’agit d’un individu né le 21 novembre 1985 dans l’Essonne. Il a été condamné 8 fois par la justice entre 2004 et 2010, sans jamais être allé en prison. Il a fait l’objet d’une «fiche S» pour radicalisation en 2010, a indiqué le procureur de Paris François Molins.

● La piste des complicités belges

L’un des véhicules utilisés par les assaillants était immatriculé en Belgique et loué par un Français. Plusieurs perquisitions ont eu lieu en Belgique cette après-midi. Trois hommes ont été interpellés. Ils sont inconnus des services français.

● La fusillade minute par minute:

21h20: tandis que se déroule le match, une première explosion retentit à la porte B. Deux corps y sont retrouvés dont celui d’un kamikaze qui portait une ceinture d’explosifs. Un passant a été soufflé par l’explosion.

– Pour la deuxième scène dans le Xe arrondissement, des tirs kalachnikovs ont tué 15 personnes et blessé de nombreux autres individus. Les terroristes se trouvaient à bord d’un véhicule de type Seat noir.

21h30: une deuxième explosion a lieu porte H au stade de France. Il s’agissait d’un second kamikaze avec un gilet explosif.

21h32: dans le XIXe arrondissement, des individus ont tiré au niveau du bar à la Bonne bière. Ils se trouvaient à bord encore une fois d’une Seat noire.Une centaine de douilles ont été retrouvés.

21h36: Rue Charonne, dans le XIe arrondissement, au restaurant à la Belle équipe, une voiture noire Seat a été repérée, encore une fois. 19 personnes assises à la terrasse sont décédées, 9 personnes sont dans un état d’urgence absolue. Une centaine de douilles ont aussi été retrouvées.

21h40: Un véhicule polo de couleur noire arrive devant le Bataclan. Trois individus font irruption dans la salle, tirent en rafale et prennent en otage le public. Ils ont évoqué «la Syrie et l’Irak». L’assaut a été donné par la BRI et le raid ensuite.

figaro

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info