Accueil » Politique » Un militant de l’UFR à ses pairs : ‘’Il ne faudrait pas qu’on échange notre dignité’’

Un militant de l’UFR à ses pairs : ‘’Il ne faudrait pas qu’on échange notre dignité’’

received_10208207907615803Le président de l’Union des forces républicaines (UFR) est arrivé troisième à la présidentielle du 11 octobre, avec 6,01%. Ce résultat ne reflète pas le poids électoral de l’ancien Premier ministre. Du moins selon Jacob Harvingt, militant de l’UFR qui s’est exprimé samedi au siège du parti lors de l’assemblée générale ordinaire.

Pour cet activiste du parti de Sidya Touré, le résultat obtenu par l’UFR à la présidentielle s’explique par un fait : ‘’C’est parce que nous les militants de l’UFR, nous n’avons pas accepté de voter pour notre candidat. C’est difficile de le dire mais il faudrait que tous les militants soient engagés et soient au même pied d’égalité’’.

En plus de cela, enseigne-t-il, ‘’il faut qu’il y ait la constance des militants au sein du parti. Il faut que le militant respecte sa parole d’honneur. J’ai choisi de soutenir Sidya Touré, je ne demande pas une faveur au retour. J’ai fait ce choix en connaissant que c’est le seul qui peut faire l’affaire des guinéens’’.

‘’Jusqu’au jour d’aujourd’hui, on n’a pas tiré les leçons des élections, surtout la Basse Côte. On n’a pas pu prendre les bons exemples. Si vous prenez l’UFDG, ils ont été volés, c’est vrai, mais ça n’a pas été ressenti. Chez nous à l’UFR, ils nous ont aussi volés, mais nous avons vu nos militants à la veille de la présidentielle dire qu’il y a le courant et qu’il n’y a que 5 années qui restent au pouvoir actuel. Ce n’est pas une affaire d’ethnocentrisme, mais je suis fâché contre nous les soussous’’, assène Jacob Harvingt.

‘’Essayons d’ouvrir les yeux, il faut qu’on sache que l’heure est grave, connaître où nous voulons aller et surtout avec qui nous voulons aller. Il ne faudrait pas qu’on échange notre dignité. Quand les peulhs se sont dit qu’ils sont pour l’UFDG, même si tu les tranches la gorge, ils resteront UFDG’’, indique-t-il. ‘’Mais, enchaîne-t-il, chez nous (soussous), à chaque fois tu verras des militants dire ‘bon il (Alpha Condé) nous a offert de l’électricité ou autre chose. Certes, le courant est bien mais nous n’allons pas le manger’’,

Sidy BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 628 32 85 65/sidy.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

4 comments

  1. Mr jacob je n’ai jamais vu une explication aussi claire que celle là, j’avoue que votre franchise m’étonne parce que généralement le guineen se remet rarement en cause mais vous me redonner espoir une fois encore et je suis vraiment fiere de vous . Il ne s’agit pas d’ethnies mais de vision et surtout , LA VÉRITÉ.

  2. Bien dit mon cher ami, mais je m’en vais te dire que Sidya a vendu l’UFR au plus offrant, donc il est temps de changer de chemin pour militer pour un leader visionnaire. Notre pays n’aura pas un leader de type Alpha Condé en ce moment-là basé sur sa prise de position, peut-etre le plus proche de lui, c’est Cellou Dalein Diallo ou encore Faya Millimouno, mais le reste du groupe n’est constitué que d’opportunistes comme un certain Sidya avec pour slogan (Alpha Ebola, Alpha Déhors), Papa Koly avec pour slogan (Combattre le Système), etc…

    Ce pays a deux types de leaders et deux types de militants. Parlant des leaders, les uns se battent pour la conquete du fauteuil présidentiel, par contre d’autres se battent pour devenir Ministre après tout afin de récupérer tout l’agent dépensé pendant la campagne, ici c’est comme une tontine. S’agissant des militants aussi, les uns se battent pour un sac de riz à la veille des élections, une manière de vendre leur diginité et par contre d’autres sont déterminés et engagés à suivre leurs leaders quelque soit les problèmes rencontrés sur le chemin.

    L’UFR perdra du terrain dans les jour à venir, la politique n’est pas de la mamaya, c’est une question d’objectivité. Sous le règne du PUP, qui a vu Alpha Condé après une élection perdue rencontrer le Feu Président Lansana Conté au palais. Je tire mon chapeau Alpha Condé et puisse Dieu te donner la force de manipuler tous les politiciens opportunistes à ta façon, comme tu l’as toujours dit qu’ils sont des nains politiques. Akafo Akakè Afa koudou.

  3. Alpha le pion de la Francafrique

    L’UFR est mort

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info