Accueil » Société » La Guinée, ce pays qui se plait dans la paresse

La Guinée, ce pays qui se plait dans la paresse

Centre-ville de KaloumAlors que d’autres nations se battent pour éliminer les week-ends en les incluant dans les jours ouvrables, voilà que la Guinée ne gêne point de se plaire dans la paresse. Dans ce pays qui a assez de défis à combler, les jours fériés, chômés et payés sont inopinément décidés par les autorités même pour des choses qui n’en valent pas la peine.

Durant ces dernières années, le phénomène a pris des proportions non négligeables. Puisque depuis la venue des actuelles autorités aux affaires, si une fête religieuse ou nationale a lieu un vendredi, non seulement le jour J est férié, chômé et payé, mais le lundi qui suivra l’est également.

Seulement, le lundi 20 juillet qui a suivi la commémoration de l’Aïd el Fitr ou encore le Ramadan, a dérogé à cette loi.  Mais, tout porte à croire que si ce lundi n’a pas été déclaré férié, chômé et payé, c’est parce que ça a coïncidé au jour où devait démarrer les examens nationaux. Avec le retard accusé dans l’ouverture des classes pour cause d’Ebola, aucun décalage n’était plus possible.

Une situation qui n’est pas sans conséquences sur la maigre économie nationale qui titube pour se chercher. Voilà encore que la pratique se perpétue, notamment avec un évènement qui pouvait se tenir en un seul jour, mais qui a été morcelé en deux : prestation de serment du président le 14 décembre, suivie de son investiture le 21 décembre.

Or, pour qui connait la situation du pays, les travaux ont pratiquement cessé dans les ministères depuis le mois de juin. Parce que la plupart des ministres étaient en précampagne pour permettre à Alpha Condé, alors candidat à sa propre succession, de briguer un second mandat. Chose qui leur a tout de même réussi avec le score cuisant que le candidat du Rpg Arc-en-ciel a engrangé face à ses opposants, avec près de 58% des voix.

Et depuis, rien ne va. Dans les différents services, les activités sont en berne. Tout reste ligoté à la prestation de serment et de l’investiture du locataire de Sèkhoutouréyah qui, au terme de ces deux évènements, mettra certes en place un nouveau gouvernement qui puisse conduire le pays à l’émergence à laquelle aspire le peuple.

Mady Bangoura, pour VisionGuinee.Info

00224 664 29 48 51/mady.bangoura@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info