Accueil » Politique » Mort de 38 jeunes guinéens au Maroc : Faya Millimouno situe la responsabilité du gouvernement

Mort de 38 jeunes guinéens au Maroc : Faya Millimouno situe la responsabilité du gouvernement

migrants_mediterra2-4664cL’humanité a célébré ce 18 décembre la Journée internationale des migrants. Une commémoration qui intervient dix jours après la noyade massive de 38 guinéens aux larges des côtes marocaines le 9 décembre, alors qu’ils tentaient de traversée la Méditerranée pour atteindre l’Europe.

Sauf qu’à cette occasion, le gouvernement n’a pas daigner piper mot, ne serait-ce que pour rendre un hommage à ces jeunes qui ont trouvé la mort pendant qu’ils étaient à la recherche d’une vie meilleure.

C’est justement cette attitude peu catholique des actuelles autorités qui sembler égratigner ou même choquer le président du Bloc libéral. Dans une interview accordée à votre quotidien électronique VisionGuinee, Dr Faya Millimouno se sert des colonnes de ce médium pour tout d’abord exprimer sa sympathie et présenter ses condoléances aux nombreuses familles dont les enfants ont péri dans la traversée pour l’Europe.

Evaluant le sinistre, M. Millimouno indique que c’est un drame dont on parle moins. ‘‘Pourtant, ça révèle des problèmes sérieux de notre société. Je ne dirai pas que c’est seulement un phénomène guinéen, mais quand même, c’est un phénomène qui mérite une attention particulière. Parce que de jeunes gens, on se rappelle encore de Yaguine Koïta et de Fodé Tounkara qui, dans le désespoir, ont pris le train d’atterrissage pour se rendre à Bruxelles. Ce sont leurs cadavres qu’on a découverts’’, se souvient le candidat malheureux de la présidentielle du 11 octobre dernier.

‘‘Trente-huit jeunes guinéens, poursuit-il, c’est plus qu’une famille qui périt dans sa tentative de traverser pour l’Europe. Le gouvernement n’a pas encore dit un mot’’.

Même le président du BL dit ne pas amputer pas la responsabilité à celui-ci, il s’attèle tout de même à révéler le nœud du problème.

‘‘On ne lui (gouvernement, ndlr) ampute pas la responsabilité, mais c’est l’ensemble des échecs de notre société étalés sur plusieurs années qui donne ces conséquences-là. Et quand on est au pouvoir, ce sont des choses qui doivent nous intéresser. Nous profitons de votre micro pour présenter nos condoléances aux familles éplorées, formuler nos prières pour le repos de leurs âmes et souhaiter que les jeunes guinéens aient plus d’opportunité ici, en ayant leurs droits respectés d’abord dans leur pays, en vivant dans un environnement sécuritaire, en recevant une éducation adéquate’’, formule Faya Millimouno qui se montre persuadé que si tout cela est en place, il y a plus d’opportunité ici pour les jeunes guinéens qu’ailleurs.

Mady Bangoura, pour VisionGuinee.Info

00224 664 29 48 51/mady.bangoura@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info