Accueil » Société » Subvention de l’Etat à la presse privée : Alpha Condé, l’obstacle* ?

Subvention de l’Etat à la presse privée : Alpha Condé, l’obstacle* ?

Alpha-Condé La presse privée n’aura pas droit à la subvention en ce mois de décembre. Le chef de l’Etat n’aurait pas autorisé le décaissement des 3 milliards de francs guinéens attribués annuellement aux entreprises de presse privée, pour appuyer leur fonctionnement.

Alpha Condé s’est envolé pour Ouagadougou la semaine dernière, où il devait prendre part à l’investiture du nouveau président burkinabè qui s’est déroulée le 29 décembre dernier. Contrairement aux attentes, le chef d’Etat n’aurait pas réagi favorablement à la demande  des émissaires de la presse qui l’avaient rencontré,  pour qu’il puisse autoriser le paiement  des 3 milliards de francs guinéens de subvention aux médias privés.

Le président Condé aurait donc fermé tous les robinets de la trésorerie publique. Seules les dépenses de la présidence sont exécutées. Comme ce fut le cas avec la cérémonie de son investiture qui s’est déroulée en deux temps. Une cérémonie qui aurait coûté 4 milliards de francs guinéens selon une version officielle. Alors que certains détracteurs du régime comme Telliano avance le chiffre de 500 milliards de francs guinéens. En refusant d’octroyer la subvention à la presse privée, Alpha ne réitère que le mépris qu’il a toujours affiché à l’endroit des médias guinéens.

Par L’Indépendant

*Le titre est de la rédaction de VisionGuinee ©

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info