Accueil » Société » Après la confusion sur le début du ramadan, les autorités religieuses s’expliquent

Après la confusion sur le début du ramadan, les autorités religieuses s’expliquent

mosquee_faysalLes musulmans de Guinée ont entamé le mois saint de ramadan dans la confusion. Le secrétariat général des Affaires religieuses avait annoncé dimanche soir à 20h35 le début du ramadan le mardi 7 juin. Deux heures plus tard, la même institution a publié un autre communiqué annonçant le premier jour du jeun est fixé à lundi 6.

Elhadj Mansour Fadiga, chroniqueur islamique à la Radio télévision guinéenne a expliqué ce qui a semé la confusion. Lundi soir sur la Radio nationale, il a déclaré que : ‘’Le prophète Mohamed (PSL) a dit ‘Commencez le mois de carême en voyant la lune et faites la rupture par la vision de la (nouvelle) lune. Pour mettre en pratique cette instruction, il y a beaucoup de divergences entre les grands oulémas dans le monde entier. Certains disent qu’une fois qu’un seul pays ait observé la lune, le monde entier doit jeûner. D’autres disent qu’il revient à chaque pays d’observer’’.

‘’Chez nous, la tradition est de ne pas déclarer sans qu’on ait vu la lune dans l’une de nos localités. Hier (dimanche), on a passé le communiqué invitant les gens à observer et nous remonter l’information. C’est ce qui a fait retard jusqu’à 20H30. Moi-même, je suis entré en contact avec Kankan, Nzérékoré, Faranah, Kindia,  jusqu’à Boké. Personne ne disait avoir vu la lune. C’est en ce moment que nous avons diffusé le communiqué des affaires religieuses à 20H35, pour dire qu’on n’avait pas vu la lune et que le mois de carême doit débuter mardi’’, a-t-il tenu à préciser.

Pendant ce temps, le secrétaire général des Affaires religieuses, en séjour en Arabie Saoudite, contacte ses services pour leur annoncer une nouvelle. ‘’Il a reçu des informations pour dire qu’il y a une localité dans le Oulada (dans Dabola) qui a vu la lune. Il m’a appelé. On a fait les investigations, on a trouvé que c’est vrai. On est venu faire le deuxième communiqué vers les 22 heures pour annoncer que ce n’est pas le mardi, mais c’est le lundi qu’on doit débuter’’.

Pour ceux qui n’ont pas jeûné lundi, Elhadj Mansour Fadiga explique ce qu’ils doivent faire. ‘’On s’est référé à notre conseil de Fatwa composé de six docteurs en théologie. La réponse est ceci : ceux qui n’ont pas jeûné lundi, en se basant sur une voix officielle (les affaires religieuses) n’ont pas de dette à payer’’, enseigne ce leader religieux.

Vers la fin du ramadan, souligne-t-il, ‘’ceux qui ont débuté le jeun le lundi 6 juin, s’ils arrivent à 30 jours, ceux du mardi 7 n’auront que 29 jours. Dans ce cas, ils n’ont pas de dette à payer’’. Par contre, ajoute-t-il, si le premier groupe jeûne 29 jours, le second groupe n’aura que  28 jours. ‘’Or, il n’y a pas 28 jours dans l’islam’’, précise-t-il, indiquant que ceux qui se retrouveront dans ce second groupe devront jeûner une journée, après la fête, pour compléter à 29.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 664 93 14 04/cire.balde@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info