Accueil » Société » Le colonel Issa Camara après avoir frappé un chauffeur : ‘’C’était pour l’effrayer seulement’’

Le colonel Issa Camara après avoir frappé un chauffeur : ‘’C’était pour l’effrayer seulement’’

issa_camaraC’est sans doute sa première sortie médiatique après les violences qui ont secoué la ville de Mali où il était jusqu’à samedi le commandant du camp d’infanterie. Le colonel Issa Camara, ancien membre du CNDD, s’est confié à un reporter de la radio Espace Fm.

Le colonel Issa Camara et ses hommes sont accusés d’avoir lynché un chauffeur de camion qui manœuvrait son engin au moment où le patron de l’armée dans la préfecture de Mali. S’en est suivi un soulèvement populaire qui a conduit à son départ de la localité après l’intervention des autorités de la région de Labé.

Dans un entretien téléphonique diffusé chez nos confrères, le colonel Issa Camara est revenu sur les faits. Selon lui, vendredi alors qu’il était dans la circulation routière, son cortège est arrivé à un carrefour où un chauffeur du camion faire la marche-arrière.

“Il était en face d’une boutique, les gens ont fui. Devant le commissariat central de Mali, il faisait la marche-arrière, les vendeuses qui étaient là-bas ont aussi fui. Il a fait plus d’une heure de temps. Moi-même j’ai garé mon véhicule de commandement. Je suis là pour défendre la vie des populations. Il conduit ce véhicule, s’il raclait les boutiques et tuer des gens, il y aurait eu un autre problème”, tente de justifier cet ancien membre du Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD).

Et de poursuivre : “J’ai crié sur des policiers, puis mes gardes du corps sont venus faire descendre le petit de 15 ans. Je lui ai demandé c’est toi qui conduis le véhicule-là ? Alors celui qui te donne le volant-là est un criminel contre l’humanité. Si vous tuez des gens, qu’est-ce qui va se passer ? Les populations ont témoigné que ce qu’il fait n’est bien”.

Le commandant du bataillon d’infanterie militaire de Mali minimise d’ailleurs l’acte de ses hommes. “Ils ont donné 20 coups aux fesses du petit, après il est monté dans son véhicule, il n’a pas été blessé. C’était pour l’effrayer seulement, une dissuasion pour ne pas qu’il répète. Il est monté dans le camion qu’il est allé garer lui-même”, relate le colonel Issa Camara.

Il apprendra peu après que la population est en colère contre lui et ses hommes. “On a continué notre chemin. A mon fort étonnement, j’apprends que la population s’est révoltée pour dire que les militaires ont frappé un chauffeur”, indique-t-il. Ce que le colonel n’explique pas à nos confrères, c’est pourquoi les militaires qu’il est censé commandé ont tiré sur des manifestants civils faisant au moins 17 blessés dont 5 par balles.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 664 93 14 04/cire.balde@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Ah mon colonel. Tu t’es humilié pour rien. On pouvait te couvrir avant, mais avec les démocrates, toute la forêt ou on se cachait pour protéger est coupée…
    Débrouilles toi seule, surtout n’implique personne à la justice.
    Courage.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info