Accueil » Société » Célébration en Guinée de la journée mondiale de la population

Célébration en Guinée de la journée mondiale de la population

unfpaLa Guinée, à l’instar des autres pays du monde, a célébré le lundi 11 juillet la journée internationale de la population sous le thème ‘’Investir dans les adolescentes”.

Un thème selon le représentant résident du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) qui rappelle la nécessité de porter plus d’attention aux adolescentes qui affrontent des défis plus nombreux et plus redoutables que leurs homologues masculins.

Dans une allocation à l’occasion de la journée mondiale de la population, Cheick Fall a déclaré que l’adolescente subit dans nos pays à large échelle le mariage précoce qui l’amène le plus souvent à porter une grossesse alors que son corps n’a pas encore atteint la maturité biologique. Ainsi, indique-t-il, la santé de l’adolescente s’y trouve ainsi atteinte, non sans oublier que le mariage précoce est aussi synonyme d’abandon de l’école.

‘’Combinant le manque d’éducation scolaire a un état de santé dégradé, l’adolescente a toutes les chances de voir ses perspectives d’avenir radieux compromis. Cet état de vulnérabilité de l’adolescente est encore aggravé par une appartenance à une minorité ethnique, la vie en milieu rurale ou l’appartenance à une couche sociale pauvre’’, campe le représentant résident de l’UNFPA.

Une situation à laquelle n’échappe la Guinée, signale-t-il, précisant que ‘’26 % des femmes étaient déjà union  en  atteignant  15  ans;  contre  environ  5 %  des hommes qui l’étaient  en  atteignant  18  ans (EDS, 2012)’’.

A cela s’ajoute une autre violence qui est la mutilation génitale féminine, explique M. Fall. ‘’Les  résultats de l’enquête  sur  l’âge  au  moment  de  l’excision  montrent  que  la  quasi-totalité  des  femmes  ont  été excisées avant l’âge de 15 ans (97%)’’.

Face à une telle situation, il précise que l’espoir n’est pas irrémédiablement et définitivement perdu pour l’adolescente.  ‘’Cependant, il nous faut alors agir et le plus rapidement possible’’, plaide-t-il, avant de poursuivre : ‘’Il nous faut donner à l’adolescente le pouvoir, les moyens et l’information nécessaires pour prendre ses propres décisions dans la vie, elle aura ainsi  plus de chance de réaliser pleinement son potentiel et de devenir une force positive pour le changement dans son foyer, sa communauté et sa nation’’.

Pour gagner ce pari, il souligne que cela suppose que ‘’nous mettions en œuvre des politiques et des investissements dans l’éducation et la santé qui autonomisent les adolescentes et créent une situation économique conduisant à l’obtention d’emplois’’. Une démarche qui induira, à coups sûrs, un gain qui est le dividende démographique, source de consolidation et d’accélérations de la croissance économique.

Cheick Fall rassure que son institution est résolue à promouvoir et à protéger les droits des adolescentes et à les aider à déterminer leurs propres destinées aux côtés du gouvernement guinéen. Pour ce faire, l’UNPA tend la main aux communautés, aux organisations non gouvernementales, aux groupes animés par des jeunes et aux adolescentes elles-mêmes pour qu’ensemble ‘’nous assumions un rôle capital pour  façonner les politiques qui affectent l’existence des adolescentes et leur garantissent une transformation réelle et positive’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.inf

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info