Accueil » Économie » Le Premier ministre clôture les états généraux des impôts à Fria

Le Premier ministre clôture les états généraux des impôts à Fria

Aboubacar Makhissa Camara, directeur national des impôts

Aboubacar Makhissa Camara, directeur national des impôts

Durant 3 jours à Fria, des cadres de l’administration fiscale venus des 33 préfectures et des 8 régions du pays se sont penchés sur l’efficacité des services des impôts tant au niveau central que déconcentré. Ouverts le jeudi 18 août, les travaux sur les états généraux des impôts ont été clôturés samedi par le Premier ministre Mamady Youla, accompagné d’une forte délégation gouvernementale.

L’organisation des états généraux des impôts s’inscrit dans une démarche de modernisation de l’administration fiscale guinéenne, selon le directeur national des impôts, Aboubacar Makissa Camara.

Dans l’atteinte de ses objectifs, sa direction a réalisé ‘’des innovations fiscales en matière d’impôts et taxes, la mise en œuvre de nouvelles taxes dans le secteur de téléphonie telles que la taxe d’accès au réseau de communication et la taxe sur la consommation téléphonique, ainsi que la mise en œuvre de la politique de sensibilisation et d’informations des usagers’’.

En dépit de ces avancées, admet-il, la direction nationale des impôts est consciente des difficultés auxquelles elle est confrontée. Il s’agit notamment, d’après M. Camara, de l’absence hypnotique fiscale nationale, l’insuffisance d’informatisation du service, l’absence de la transparence dans la collecte des recettes, la nouvelle gestion des ressources humaines, le défaut d’anticipation en matière de gestion de risque.

Des difficultés qui ont d’ailleurs motivé l’organisation des états généraux des impôts afin de permettre à toutes les parties prenantes de se pencher sur les diagnostics pour identifier les points forts et les points faibles mais aussi et surtout les risques et opportunités.

Mohamed L. Doumbouya, ministre du Budget

Mohamed L. Doumbouya, ministre du Budget

Au terme de trois jours d’intenses travaux, plusieurs recommandations ont été formulées par les participants. Consciente des exigences à satisfaire pour améliorer la gouvernance fiscale, la direction nationale des impôts s’attellera à traduire les réformes à court, moyen et long termes.

‘’A court terme, il s’agit de décliner les contrats de performance à toutes les objectifs pour l’atteinte des objectifs budgétaires, rendre opérationnels les guichets de proximité dans les 5 communes de Conakry, redéployer de manière optimale des effectifs sur l’ensemble du territoire et mettre fin à la sédentarisation des cadres à leurs postes”, énumère entre autres le patron des impôts.

Ce n’est pas tout. L’administration fiscale entend créer un pool de formateurs pour la mise à niveau et la requalification du personnel pour rendre opérationnel le centre de formation de la DNI, intensifier les campagnes de sensibilisation du contribuable sur toute l’étendue du territoire, faire la fiscalisation optimale du secteur immobilier, mettre en place des moyens informatiques adaptés et la révision de la législation y afférente.

‘’A moyen et long termes, il s’agit de réviser le code général des impôts, informatiser de tout le service de la DNI et l’interconnecter aux autres services de l’Etat, ériger la direction nationale des impôts en direction générale des impôts’’, précise Aboubacar Makissa Camara.

Mamady Youla, Premier ministre

               Mamady Youla, Premier ministre

Le ministre du budget, Mohamed Lamine Doumbouya a pour sa part indiqué que les reformes de l’administration fiscale enclenchées ces derniers mois doivent permettre de renoncer aux anciennes pratiques contreproductives et d’aller vers des objectifs de résultats en termes d’amélioration de gouvernance des finances publiques.

‘’Les états généraux ont permis de faire un diagnostic de l’administration des impôts, l’organisation, le fonctionnement, la pratique et autres mesures en vue d’adapter notre politique en matière fiscale, d’identifier les tares et les dysfonctionnements de cette administration, mais aussi proposer des pistes de mesures correctives en termes d’actions et de reformes devant conduire à sa modernisation effective’’, a soutenu le ministre du budget.

Prenant la parole, le Premier ministre Mamady Youla a promis l’appui du gouvernement dans la réalisation des recommandations formulées au cours des travaux des états généraux. ‘’La modernisation de l’administration des impôts est l’un des volets phares de reformes de finances publiques. Le gouvernement y attache la plus haute importance’’, a laissé entendre le patron de la Primature.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Très bonne initiative c’est une lutte très ambigu mais avec l’appuie du gouvernement et l’implication de la population ces reformes engagées par son excellence le Ministre du budget, le Directeur National des Impôts porteront fruit.
    Tout mon encouragement à vous et je vous souhaite bonne chance.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info