Accueil » Société » Le cri de cœur de Dr Fodé Oussou Fofana sur le ‘’laisser-aller’’ dans le secteur pharmaceutique

Le cri de cœur de Dr Fodé Oussou Fofana sur le ‘’laisser-aller’’ dans le secteur pharmaceutique

oussou fOutre sa casquette d’homme politique, Fodé Oussou Fofana est pharmacien. Il dénonce le ‘’laisser-aller’’ dans le secteur pharmaceutique et demande à l’Etat à prendre ses responsabilités. Selon son constat, ‘’le ministère de la santé est le seul département où aucun ministre n’a pu faire passer un décret pour changer les membres de son cabinet qui se disent proches du chef de l’Etat ou de son épouse. Ils ont tous presque les mêmes noms’’.

"

Toute chose qui impacte le secteur sanitaire en général et plus particulièrement la pharmacie, indique-t-il. ‘’On voit des vendeurs de médicaments partout au bord de la route, dans les marchés. Le médicament est tellement banalisé que chacun en fait ce qu’il veut. Quand les gens sont malades, ils se traitent eux-mêmes. Ils prennent des antibiotiques comme s’ils achetaient de l’arachide dans la rue’’, déplore notre interlocuteur.

Dr. Fodé Oussou Fofana qui dirige l’Ordre national des pharmaciens de Guinée trouve pléthorique le nombre de sociétés grossistes en produits pharmaceutiques. ‘’Au Sénégal, il y a à peu près quatre sociétés grossistes, tandis qu’en Côte d’Ivoire, on ne trouve pas plus de trois sociétés importatrices de médicaments. Ici en Guinée, je suis le président de l’Ordre national des pharmaciens de Guinée, tout le monde sait le combat que j’ai mené contre la vente illicite des médicaments, mais personne ne peut dire avec exactitude le nom de sociétés grossistes qu’on a dans ce pays’’.

Conséquence, explique-t-il, ‘’des commerçants qui n’ont fait des études universitaires ont un agrément non délivré par l’ordre des pharmaciens qui leur permet d’avoir un visa d’importation des médicaments vu que le ministère est sous la coupe des mêmes personnes depuis des années. Les syndicats, l’ordre national des pharmaciens de Guinée devraient avoir des moyens pour contrôler le secteur. Ce qui n’est pas le cas’’.

Selon Dr. Fofana, ‘’des individus parlent de renouvellement de l’ordre national des pharmaciens comme si cela allait faire disparaitre le marché parallèle des médicaments. Si on veut régler ce problème, il faut donner les moyens au ministre de la santé pour faire des réformes profondes et mettre une nouvelle équipe en place. Quel que soit le renouvellement qui sera fait au niveau de l’ordre national des pharmaciens, si les mêmes hommes restent au sein du cabinet du ministre, les choses ne vont pas changer’’.

Son seul souhait, dit-il, c’est l’aboutissement du combat qu’il a mené pendant des années dans le secteur pharmaceutique avec les membres de l’Ordre national des pharmaciens. ‘’Je suis à l’assemblée nationale, je ne suis candidat à rien. Mon seul souhait est que le combat que nous avons mené pendant toutes ces années aboutisse. Il faut faire l’état des lieux et situer les responsabilités des uns et des autres dans le secteur pharmaceutique. Ceux qui ont donné des agréments à des importateurs de médicaments sans passer par l’ordre des pharmaciens doivent être identifiés et sanctionnés’’, suggère-t-il.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 664 93 14 04/cire.balde@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info