Accueil » Politique » L’opposition accepte que le général Bouréma Condé préside le dialogue

L’opposition accepte que le général Bouréma Condé préside le dialogue

bourema-conde En récusant le ministre de la justice, Cheick Sako, l’opposition avait crié sur tous les toits qu’elle n’acceptera pas qu’un membre du gouvernement préside le cadre du dialogue. Au deuxième jour des pourparlers au palais du peuple, les adversaires d’Alpha Condé ont lâché du lest.

"

Pourtant, à la veille de l’ouverture du dialogue, le chef de file de l’opposition Cellou Dalein Diallo était ferme là-dessus. ‘’Le ministre de la Justice est membre du gouvernement qui est partie prenante au dialogue. Nous souhaitons qu’une personnalité neutre dirige les débats’’, indiquait à Jeune Afrique le leader de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG).

Hier jeudi, au terme de la première journée de dialogue, le porte-parole de l’opposition, Aboubacar Sylla, soufflait à la presse  que ‘’Bouréma Condé n’est pas le président du dialogue. Il n’a fait que lire le discours introductif (…). Nous avons fait notre suggestion pour avoir un président consensuel du cadre du dialogue qui ne sera pas un membre du gouvernement’’.

Les cinq émissaires de l’opposition ont finalement donné vendredi leur quitus au général Bouréma Condé, ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, pour présider le dialogue.

Aboubacar Sylla estime qu’il vaut mieux éviter de bouleverser le présidium en amenant une nouvelle personnalité pour faciliter les discussions.

Quant au général Bouréma Condé, il estime que le choix porté sur sa personne est une sorte d’invite des deux côtés ‘’pour me dire de continuer dans la bonne direction et que le seul et unique bénéficiaire en soit le peuple de Guinée’’.

‘’Cela doit se traduire par la justice dans la conduite des débats, la droiture dans la prise des décisions’’, souligne-t-il, précisant que ‘’ce n’est pas moi qui les prends, ce sont eux qui proposent. C’est du consensus. Mais quand ils ont acté de part et d’autre ce qui va dans l’intérêt du peuple, je dois être là pour pouvoir donner force à cet acte  qui est pris de manière consensuelle’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/bousssouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

3 comments

  1. La faiblesse de cette opposition ce qu’elle accepte toujours tout ce qu’elle avait déjà rejeté auparavant.

    Même hier Aboubacar sylla nous disait que Bouréma condé ne présidera pas ce dialogue.

    • Moi je pense que l’opposition à raison de porter confiance en qui que ce soit pour l’intérêt de la nation,sinon ce régime est prêt à tout pour paraliser le pays je les encourage et je souhaite que les engagement soient respecté vive la guinée vive la paix vive l’unité nationale

  2. Le soi-disant dialogue inter-guinéen:
    -Je suis complètement perdu ! Quelqu’un peut m’expliquer le but de ce dialogue et quel est l’interlocuteur que l’opposition veut avoir? C’est le gouvernement censé faire appliquer leurs revendications ou bien c’est le parti dont est issu le gouvernement et le supporte, le RPG et sa « mouvance » qui va à satisfaire leurs exigences? L’opposition se comporte comme si elle discutait avec la mouvance gouvernementale; et que le gouvernement était l’arbitre. C’est la mouvance qui va ordonner au gouvernement? La « mouvance » est certes partie prenante, tout comme l’UFR (s’ils décident d’assumer leur choix) mais les revendications et griefs s’adressent exclusivement au pouvoir, au gouvernement et pas à la mouvance qui n’est que l’agent du pouvoir, de Mr Alpha Condé. Comment donc nommer un ministre en exercice de ce gouvernement comme « médiateur » ? Un ministre en exercice peut-il trancher en défaveur du gouvernement? Non! Malgré l’amer expérience de Mr Sacko qui lui aussi au début était adoubé par l’opposition, cela a fini par des accusations de « trahison » contre lui de la part de cette opposition. -Sacrée opposition guinéenne! Au fait, qu’avait dit Feu J.M.Doré à propos de cette opposition ? Je crois qu’il l’avait qualifiée de la « plus bête », non?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info