Accueil » Politique » Les dessous de la désignation du général Bouréma Condé, président du cadre du dialogue

Les dessous de la désignation du général Bouréma Condé, président du cadre du dialogue

bourema-condeIl n’était apparemment pas candidat à la présidence du cadre du dialogue, si on se fie aux confidences d’Alpha Abdoulaye Diallo, représentant du Conseil national des organisations de la société civile, qui prend part aux négociations entre pouvoir et opposition au Palais du peuple.

"

Le général Bouréma Condé conduit depuis jeudi les négociations en lieu et place de son homologue de la justice, Me Cheick Sako, décrié par l’opposition.

De passage dans ‘Politiquement correct‘ vendredi dernier, Alpha Abdoulaye Diallo a révélé pourquoi le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation a été désigné président du cadre de dialogue. “Il [Bouréma Condé] a bien restitué le diagnostic posé par l’ensemble des acteurs. Il a bien posé le cadre et fixé les principes et règles du dialogue”, dit-il en guise d’introduction.

Selon cet activiste de la société civile, “la manière dont il a conduit avec dextérité, en tout cas moi j’étais surpris par la qualité de son intervention, les débats a plaidé en sa faveur”. C’est pourquoi, se souvient M. Diallo, “dès qu’on est venu dans la salle [vendredi], il a dit [aux participants] ‘il faut que vous définissez le président du cadre du dialogue et moi je m’efface’”.

A l’en croire, l’opposition a pris la parole, à travers son porte-parole, pour dire “qu’elle pense que le général Bouréma Condé peut continuer de présider le cadre du dialogue. Ça créé un déclic, la mouvance a salué, toutes les autres parties aussi. C’est ce qui nous a permis d’avancer”.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 664 93 14 04/cire.balde@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Ok! Mais s’il est soumis a des pressions du Gouvernement car il est encore un ministre en exercice et qu’il se transforme comme le Ministre Sacko qui lui aussi au début était apprécié par l’opposition? L’opposition va encore venir pleurnicher et nous faire perdre du temps encore! Le médiateur doit être neutre! L’opposition est trop naïve et incurable en terme de nigauderie, hélas! Elle se fera toujours avoir par le gouvernement!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info