Accueil » Société » Des victimes du massacre du 28 septembre dézinguent les leaders politiques

Des victimes du massacre du 28 septembre dézinguent les leaders politiques

massacre-28-septembreSept ans après le massacre du 28 septembre, les victimes attendent toujours l’ouverture d’un procès pour faire la lumière sur cette page sombre de l’histoire de la Guinée. Pour commémorer ces évènements douloureux, les membres du Collectif des association des victimes, parents et amis du 28 septembre 2009 (CAVE) ont animé mercredi une conférence de presse à Conakry.

"

Au cours des échanges avec les hommes des médias, ils ont à tour de rôle fustigé l’attitude des leaders politiques. ‘’Nous déplorons l’attitude des politiciens guinéens. Parce que ce sont les forces vives qui ont invité le peuple à aller au stade du 28 septembre’’, lance Mamadou Bailo Bah, qui dit avoir perdu son père le jour du massacre.

‘’L’année passée, pendant qu’on était en train de faire la commémoration, les leaders politiques étaient à l’intérieur du pays pour faire leur campagne.  Ils ont oublié qu’ils ont sacrifié des milliers de personnes, certains ont disparu, des femmes ont été violentées’’, déplore-t-il.

Il estime que les leaders politiques devraient être en première ligne lors des cérémonies de commémoration des événements douloureux du massacre du 28septembre. ‘’Aujourd’hui, si nous avons un président civil en Guinée, c’est
grâce à nous. On a toujours réclamé la justice, mais jusqu’à présent rien n’est fait’’, se désole Bailo Bah.

‘’Ce sont les leaders qui ont appelé les gens au stade du 28 septembre. Mais fort malheureusement, c’est un seul leader qui accompagne les victimes. C’est Elhadj Cellou Dalein seul qui accompagne les victimes’’, souligne, pour sa part, Saran Cissé, membre du CAVE.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info
00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. je m’en moque mai seulement la mort est kelke chose d regretabl et nostalgik.sinon la quasi des manifestant avaient une mauvaise intention ou piégé par ses conards vautour politiciens et savaient deja kil y aurait sacrifice d’hommes.d plus ocune procedur juridik autorisant la marche et le lieu n’etaient acepter.d grave certain manifestant malintentioné ont cassé la gendarmerie et le comisariat d bellevue,bambeto,kosaa partir d 9h soit près d 2h avant l’evenement.dailleur le portail a ete defoncé,les leader ont reçu les apels telefonik du chef d la junte soit environ 12h avan le massacr.sachant ke le chef d la junte avai signalé kil navai pa la maitrise de l’armée composé d clan,d frustré et d’indispliné pour la plupart.ki serai caché derière cett tragedie ki orai donè la date historik du 28sept markant la souverainetè.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info