Accueil » Politique » Dialogue politique : “Nous sommes arrivés à un blocage”, reconnait Aboubacar Sylla

Dialogue politique : “Nous sommes arrivés à un blocage”, reconnait Aboubacar Sylla

img_20160930_183647Le dialogue politique patine. Mouvance et opposition campent depuis jeudi sur leurs positions concernant le couplage ou non des élections communales et locales. Au terme des discussions à huis-clos vendredi soir, le porte-parole de l’opposition, Aboubacar Sylla a fait le compte rendu de la journée. 

"

“La journée d’hier s’était achevée sans qu’un consensus n’ait été trouvé autour de la question des élections communales et locales”, a soutenu l’ancien ministre de la communication qui rappelle qui l’opposition souhaite le couplage de ces élections et le report de la date du 18 décembre annoncée par la CENI.

La mouvance, quant à elle, approuve le chronogramme de la CENI et s’oppose au couplage des élections. “Nous avons promis de réfléchir et la nuit portant conseil, nous avions espéré que les positions allaient bouger ce matin et qu’on allait parvenir à un accord”, indique Aboubacar Sylla qui déplore que lignes n’aient pas bougé.

“Les positions sont restées plus ou moins les mêmes. Je suis au regret de vous dire que sur la question des élections communales et locales, il n’y a pas eu de consensus. Nous avons décidé de reporter à plus tard cette question et nous espérons qu’il nous sera possible d’arriver à un accord”, déclare le porte-voix des opposants au régime Alpha Condé.

A l’en croire, aucun accord n’a été trouvé sur la loi portant structure et fonctionnement de la CENI. “Nous avons examiné la question de la CENI. Là aussi, j’ai le regret de vous dire qu’il n’y pas eu d’accord”, se désole le député Sylla qui rapporte des positions ont été exprimées, mais ne se sont pas rejointes. “L’opposition tient à ce que le libéllé de l’accord du 20 août soit respecté, que la loi L016 portant organisation et fonctionnement de la CENI soit révisée par l’assemblée nationale”.

La mouvance, selon le porte-parole de l’opposition, estime qu’il faut laisser la CENI actuelle jusqu’à l’épuisement de son mandat. “Nous sommes arrivés à un blocage. Nous espérons que les choses vont évoluer positivement et que nous allons arriver à un consensus dans les jours à venir”, conclut l’opposant. Le dialogue reprendra mardi prochain.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info