Accueil » Économie » Après Rio Tinto, la Société financière internationale se retire du projet Simandou

Après Rio Tinto, la Société financière internationale se retire du projet Simandou

SimandouLa Société financière internationale, filiale d’investissement privé de la Banque mondiale, quitte le consortium qui développe le projet minier de fer Simandou Sud, mené par le groupe minier anglo-australien Rio Tinto et le chinois Chinalco, et déjà mis en veilleuse.

"

La Société Financière Internationale (SFI), qui s’était associée à Rio Tinto dans le développement du projet minier de fer Simandou Sud en Guinée, troisième réserve mondiale de fer, s’en retire.

Dans un email envoyé mardi 11 octobre par Rio Tinto et consulté par Reuters, le groupe minier anglo-australien indique « confirmer que la SFI a exercé un droit de sortie détenue depuis 2006, contraignant Rio Tinto et Chinalco [les deux autres membres du consortium] à lui racheter sa participation dans Simfer [filiale locale] ».

Selon Reuters, la SFI, filiale de la Banque mondiale dédiée à l’investissement privé, revend une participation de 4,6% alors que Simfer est détenu à 46,6% par Rio Tinto, selon son rapport annuel 2015… Lire la suite de l’article sur Jeune Afrique.

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info