Accueil » Société » Des médias, saccagés lors des manifestations politiques, demandent à être indemnisés par l’Etat

Des médias, saccagés lors des manifestations politiques, demandent à être indemnisés par l’Etat

sanouLe bureau exécutif de l’Union des radios et télévisions libres de Guinée (Urtelgui) était face à la presse ce mercredi 19 octobre 2016 à la maison commune des journalistes. Objectif, faire le point sur l’accord politique, notamment, dans son volet indemnisation des victimes de violence de manifestation relative aux élections législatives de 2013.

"

Dans une déclaration rendue publique mercredi, l’Urtelgui souhaite que les medias victimes de manifestations politiques soient aussi indemnisés.

‘’L’Urtelgui qui compte plusieurs de ses membres parmi les victimes des violences des manifestations relatives aux élections législatives de 2013 devrait pousser un soupir de soulagement. Cette indemnisation annoncée graduellement pour le courant de l’année 2017, sera accueillie comme un bol d’air par ces médias audiovisuels dont l’élan de progression a été subitement freiné par les destructions dont ils ont été la cible’’, indique Aboubacar Camara, secrétaire général de l’Union des radiodiffusions et télévisons libres de Guinée.

‘’Nous souhaitons que cette opération d’indemnisation soit à titre dérogatoire et exceptionnel, élargie aux autres médias audiovisuels victimes de destructions depuis les évènements de la grève générale illimitée de  2007’’, a-t-il ajouté.

Par ailleurs, précise Aboubacar Camara, l’Urtelgui espère que le gouvernement guinéen, engagé par ledit document à travers la signature du ministre de l’administration et de la décentralisation, président du cadre du dialogue, pourrait enfin passer de la parole à l’acte.

A la question de savoir ce que l’Urtelgui compte faire si rien n’est fait, le président de cet organisme, Sanou Kerfalla Cissé répond : ‘’Nous nous adressons à des intellectuels, nous ne sommes pas dans la jungle. Pour le moment, la loi nous autorise à faire recours à tous les moyens légaux si rien n’est fait. Il y a des juridictions compétentes qui pourront trancher. Mais pour le moment, nous allons user de tous les moyens possibles pour que nous soyons entendus et que nous soyons rétablis dans nos droits.

Aissatou DIALLO, pour VisionGuinee.Info

00224 621 82 08 53/aissatou.diallo@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. tout le monde sera indemniser , de l indépendance a nos jours , sinon , personnes ne sera indemnisé. si l Etat guineen veut creer la pagaille dans le pays , qu il tente d indemniser une seule categorie de victime en guinee il vera le peuple devant sa porte.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info