Accueil » Société » La société civile guinéenne plus que jamais divisée

La société civile guinéenne plus que jamais divisée

img_20161024_091841_2Quelques jours après la sortie médiatique du Conseil national des organisations de la société civile (CNOSC) qui critique une partie de l’accord politique signé le 12 octobre, c’est au tour du parlement des jeunes leaders de la société civile de sortir des bois pour se faire entendre.

"

Si le CNOSC dirigé par Dansa Kourouma se montre critique vis-à-vis l’accord, notamment, dans son volet désignation des chefs de quartier au prorata des résultats obtenus par chaque formation politique aux communales, tel n’est pas le parlement des jeunes leaders de la société civile.

Face à la presse lundi, Abdourahamane Baldé, président dudit parlement, a salué la signature de l’accord politique qui, selon lui, favorise la décrispation du climat politique guinéen. ‘’Nous saluons  la mouvance et l’opposition pour le degré de maturité dont elles ont fait preuves. Nous croyons que la Guinée ne pourra jamais avancer dans l’instabilité sous toutes ses formes’’, a indiqué M. Baldé au siège de sa structure à Lambanyi.

A l’entendre, ceux qui s’agitent depuis la signature de l’accord politique ont sans doute des intérêts menacés. ‘’Les acteurs de la société civile ne parlent que quand leurs intérêts sont menacés. Des gens crient tout simplement parce qu’ils avaient des objectifs pour lesquels ils se sont préparés depuis longtemps et qui risquent aujourd’hui d’être menacés’’, assène-t-il.

Le président du Parlement des jeunes leaders de la société civile demande aux acteurs politiques, non contents de l’accord, de ‘’mobiliser leurs militants à la base au lieu de rester dans des bureaux climatisés pour dénoncer. Sinon, nous estimons que la démocratie sera sabotée sur ce point’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Si la justice Guineenne ne liber pas Toumba Diakite la famille du colonel Diarra traore va tuer toute la justice guineenne. Le commandant Toumba Diakite a revenger pour Diarra Traore.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info