Accueil » Politique » Baidy Aribot inflige un démenti cinglant à Fodé Oussou Fofana

Baidy Aribot inflige un démenti cinglant à Fodé Oussou Fofana

Baidy AribotLe député de Kaloum a réagi aux propos de Fodé Oussou Fofana de l’UFDG publiés quelques heures plutôt sur VisionGuinee au sujet des raisons du divorce entre l’UFR et le parti dirigé par Cellou Dalein Diallo.

"

‘’Je demande aux responsables de l’UFDG d’arrêter de polémiquer sur un sujet qui ne donne pas un crédit à la classe politique. Ils aiment parler de sujets qui ne méritent pas d’être débattus parce que les guinéens ont besoin d’entendre d’autres choses. Les guinéens ont besoin  des débats sur des questions d’infrastructures routières, de santé ou encore de pouvoir d’achat. Ils veulent des solutions à leurs problèmes’’, indique Baidy Aribot dans un entretien avec VisionGuinee.

Et de poursuivre : ‘’Des responsables de haut niveau, comme mon grand-frère Fodé Oussou Fofana, se permettent de dénaturer les raisons de la dégradation de nos relations. Il [Oussou] donne une vision qui montre une fois de plus que son parti fait toujours des communications axées sur la stigmatisation ethnique’’.

Baidy Aribot reconnait que le problème de la candidature unique de l’opposition face à Alpha Condé s’était posé l’année dernière. ‘’Mais la manière dont Fodé Oussou Fofana pose le problème, ce n’est pas comme ça. Premièrement, l’UFR n’a jamais dit que le candidat unique doit être Sidya Touré. Deuxièmement, l’UFR n’a jamais dit à l’UFDG de lui céder la candidature unique’’, recadre le parlementaire.

Quand la présidentielle approchait, explique-t-il, après l’échec de la désignation d’un candidat unique pour la présidence de l’assemblée nationale, l’UFR a posé le problème de l’alternance que tous les guinéens attendaient.

‘’On s’est dit que l’opposition avait à l’époque le vent en poupe. Nous avons prôné l’unité autour d’une candidature pour transcender les barrières ethniques. L’UFR a souhaité un débat en plénière de l’opposition. L’UFDG n’a jamais accepté’’, souligne notre interlocuteur.

L’UFDG contre la candidature unique ?

Il affirme qu’à chaque fois que l’opposition se retrouvait pour discuter de la question de candidature unique, l’UFDG refusait. ‘’Il y a eu deux réunions. L’une d’entre elles s’est tenue dans  mon bureau en présence des représentants de partis de l’opposition, notamment, le vice-président de l’UFD de Baadiko, un représentant de l’UFDG, Bella Barry de l’UFR, Faya Millimono, etc.’’, rapporte l’honorable Aribot.

Il était question, selon le député, d’harmoniser les positions des uns et des autres pour présenter un seul candidat de l’opposition à la présidentielle du 11 octobre. ‘’Quand nous devions discuter de candidature unique, la position du représentant de l’UFDG était tranchée et non discutable. Or, l’UFR souhaitait q u’ondébatte pour trouver un candidat consensuel sur la base de critères objectifs et non subjectifs contrairement  à ce que Fodé Oussou Fofana dit’’, précise le secrétaire exécutif de l’UFR.

Dalein ou rien

Selon  Baidy Aribot, ‘’au sein de l’opposition, il n’y avait pas que Sidya Touré et Dalein. D’autres acteurs politiques étaient des candidats potentiels à la présidentielle. Mais l’UFDG pensait que la candidature unique c’était en faveur de Sidya. C’est pourquoi, ils sont restés bloquer sur des critères subjectifs alors que telle n’était pas la volonté de l’UFR’’.

Au fil du temps, poursuit-il, ‘’nous avons compris que l’UFDG qui se targuait de son critère de première force politique de l’opposition se disait que si ce n’est pas Dalein le candidat unique de l’opposition, aucun autre parti ne peut présenter un candidat face à Alpha Condé’’.

Le peuple jugera l’UFDG…

‘’Cette vision exclusionniste a entrainé l’éclatement de l’opposition républicaine’’, estime le député Aribot qui affirme qu’aujourd’hui, ‘’tous ceux qui se battaient objectivement au sein de l’opposition continuent de payer les frais cette position monopoliste de l’UFDG’’.

A l’en croire, plus le temps passe, plus l’UFDG s’isole en plombant, dit-il, l’avenir politique de Cellou Dalein Diallo. ‘’Le peuple de Guinée les jugera au moment opportun. Nous, nous avons une autre vision pour la Guinée. Nous ne discutons pas de problèmes ethniques. Eux, ils n’ont qu’à rester sur ça. On a autre chose à faire à l’UFR’’, conclut-il.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 664 93 14 04/cire.balde@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Quand tu es devenu politicien.baidy est un orportunist.avant il etait avec dadis on le voier dernier dadis comme un griot.
    Celou sera president incha Allah.alor toi et ton maitre fauter nous la paix vous etes des griots

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info