Accueil » Société » La police dispose désormais d’une école nationale

La police dispose désormais d’une école nationale

policeLe ministre de la Sécurité, Me Kabèlè Camara a mis le doigt dans la plaie en révélant au mois d’avril dernier que sur  dix policiers, sept ne sont pas bien formés ou ne sont pas du tout formés. Le patron de la Sécurité et de la protection civile annonçait dans la foulée une formation pour les nouvelles recrues de la police ainsi qu’une série de formation continue de ceux qui sont en exercice, du directeur général jusqu’au plus bas de l’échelle.

"

L’annonce du ministre Camara s’est concrétisée quelques mois après par l’ouverture d’une école nationale de police à Kafiliya, située dans la préfecture de Boffa. D’une superficie de 16 hectares, elle comprend 13 salles de classes, 4 dortoirs d’une capacité d’accueil de 20 personnes chacun, une infirmerie, une cuisine

Elle reçoit déjà 4015 stagiaires qui seront outillés sur plusieurs axes notamment la  police de proximité, la déontologie, l’hygiène ou encore la protection civile.

Rencontré ce lundi 31 octobre dans l’enceinte de ladite école, le capitaine Issa Camara, directeur du centre de Kafilya se dit très satisfait de reforme engagé depuis l’arrivée du président Alpha Condé au pouvoir dans le domaine de la sécurité.

police-2‘’Vous savez entre la population et la police, il y avait une déchirure totale. Grâce aux formations, les agents de la police sauront comment se comporter envers la population dont ils sont chargés protéger’’, explique le capitaine Camara qui espère qu’avec l’ouverture de ce centre, plusieurs policiers suivront des formations pour changer de comportement sur le terrain.

Le commissaire Amadou Diakité, directeur des études de l’école nationale de police a souligné la nécessité de former les stagiaires qui seront déployés sur le terrain dans l’exercice de leur métier.

‘’Avec c e que nous voyons dans nos différents carrefours, on se rend compte que la notion sur l’exercice de la hiérarchie ainsi que le respect de la déontologie fait défaut. Nous mettons l’accent sur la formation commune de base avant la formation professionnelle’’, indique-t-il à notre reporter.

‘’Nous voulons donner aux stagiaires le B.a.-ba de l’art militaire, le respect de la hiérarchie, le commandement et l’endurance. Pour cela, ils vont suivre des cours de commandement, l’ordre serré, d’hygiène et éventuellement des matières liées à la police nationale et à la protection civile notamment la violence basée sur le genre, la police de proximité et surtout les cours de déontologie policière et le droit’’, précise le directeur des études, qui affirme que la formation s’étendra sur six mois.

Aissatou DIALLO, pour VisionGuinee.Info

00224 621 82 08 53/aissatou.diallo@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

3 comments

  1. Ceci est salutaire et aussi il faut acsentuer sur les critères de recrutement, un analphabete ne peut pas être recruté à la police, dans les autres pays le recrtement de la police se fait sur concours, « ecrit et oral » parce que la police est un corps judiciaire. Recruté un analphabete et le former, c’est vouloir remplir un panier d’eau. Vive la reforme de la securité car ceci est aussi une image du pays.

  2. Karim a tout dit. le policier c’est avant tout  » la tête » pas les muscles.
    Peut -il nous dire les critéres de recrutement ce directeur d »etudes ?
    J’espere que c’est pas les enfants ratés des hauts placés et les loubards des partis politiques qu’ont recrute.
    C’est dangereux d’armer une bête, l’image de notre pays en depend.

  3. commenrt avoei porou ecole policu guineen

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info