Accueil » Politique » Rififi au sein de l’opposition : quelles conséquences lors des prochaines élections ?

Rififi au sein de l’opposition : quelles conséquences lors des prochaines élections ?

cellou-baldeL’accord du 12 octobre a suscité des mécontents au sein de l’opposition. L’UFDG, principale formation politique de ce bloc, est la cible de critiques les plus acerbes depuis des moments. Interrogé par VisionGuinee, le député de Labé, Cellou Baldé assure que ces frictions n’affecteront en rien l’opposition en prélude aux prochaines consultations électorales.

"

‘’Vous savez, les alliances se font et se défont en fonction d’une échéance électorale. Il n’y a pas d’alliance éternelle, encore moins une alliance sur plusieurs élections. Tous les partis politiques, qu’ils soient de l’opposition ou de la mouvance, sont des formations qui aspirent à gérer le pays, exécuter un projet de société dans l’intérêt et pour le bonheur du peuple de Guinée’’, a soutenu le chargé des affaires électorales au sein de l’UFDG.

Et d’ajouter : ‘’Au sein de l’opposition républicaine, on partage les mêmes visions, les mêmes préoccupations et la même manière de s’opposer à la gouvernance actuelle. Quand nous arrivons à des échéances électorales, comme les élections communales qui sont importantes, l’essentiel c’est d’aller à ces élections en tant que partis’’.

Une fois que les conseillers communaux seront élus, assure l’honorable Baldé, des alliances peuvent être nouées lors de l’élection de l’équipe dirigeante de la commune. ‘’Par exemple, dans la commune de Ratoma, si l’UFDG a la majorité des conseillers, il faudra que les autres partis nous accompagnent pour installer l’exécutif communal. Si le RDIG arrive en tête à Guéckédou ou le Bloc Libéral dans une autre circonscription, on fera la même chose’’, explique-t-il.

Le député uninominal de Labé ne pense pas que les frictions d’aujourd’hui puissent avoir des conséquences sur les prochaines consultations électorales. ‘’Je ne crois pas que cela puisse affecter, notamment, la présidentielle de 2020 à moins que des partis veuillent se retirer de cette entité de l’opposition républicaine pour se retrouver dans une autre entité’’, laisse-t-il entendre au micro de VisionGuinee.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info
00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info