Accueil » Politique » La grosse colère de Fodé Bangoura contre Alpha Condé : ‘’Lansana Conté n’était pas haineux’’

La grosse colère de Fodé Bangoura contre Alpha Condé : ‘’Lansana Conté n’était pas haineux’’

fode-bangoura-596x400Lors récent de son séjour en Chine, le président Alpha Condé a évoqué les raisons du retard de la Guinée. L’une des raisons, selon le chef de l’Etat, c’est la prise du pouvoir par l’armée le 3 avril 1984.

‘’Ça été une occasion pour l’impérialisme français de se venger’’,  estime Alpha Condé, précisant qu’à arrivée du Comité militaire de redressement national, tous les acquis de la première République ont été remis en cause.

Conséquence, note-t-il, ‘’toutes les sociétés ont été privatisées. Pas privatisées, ça été plutôt la dépatrimonialisation. Passer le patrimoine national à des étrangers. Donc le régime militaire a été une catastrophe pour la Guinée, ce qui explique le grand retard que nous avons connu’’.

Cette sortie médiatique du président de la République n’a pas laissé de marbre les dirigeants du Parti de l’unité et du progrès (PUP) du défunt général Lansana Conté. ‘’Il y a des choses qui se passent actuellement et nous voulons que ça cesse. On en a marre et nous voulons  mettre fin à cela si on veut la paix dans ce pays’’, lâche Fodé Bangoura, numéro un du PUP, qui estime que la ligne rouge a été franchie par Alpha Condé.

‘’Le président actuel de la Guinée a fait un déplacement du côté de la Chine et il n’a rien laissé à l’endroit du premier régime. On n’est pas contents de cela. Il a dit que 2ème régime, c’est la catastrophe.  Il ne faut pas oublier ce que Conté a fait pour la Guinée’’, indique-t-il.

L’ancien ministre chargé des affaires présidentielles de poursuivre : ‘’Tout ce que je dis de Conté aujourd’hui, je l’ai vécu. On ne me l’a pas raconté. Quand Conté a pris le pouvoir en 1984, la 1ère des choses qu’il a eue à faire était de casser le camp Boiro, faire sortir tous ceux qui étaient dedans enfin qu’il ait une réconciliation nationale. Lansana Conté n’était pas un haineux du tout’’.

En 1984, à l’en croire, ‘’aucune banque privée ne se trouvait en Guinée. Il a fallu libéraliser l’économique pour que des institutions bancaires décident de s’installer dans notre pays. En 1984, le taux de scolarisation était 28%. En 2000, c’était 88%. En 1984, il n’y avait que 7.000 enseignants au primaire et en 2000, on avait 17.000 enseignants’’.

Ce n’est pas tout, à l’entendre. ‘’En 1984, dans toute la Guinée, il n’y avait que deux universités à savoir : Gamal Abdel Nasser de Conakry et Julius Nyerere de Kankan. Conté nous a facilité l’enseignement et il savait ce qu’il voulait. L’accès à l’eau potable, en 1984, c’était 20% de la population et en 2000 c’était en 52%’’.

Pour Fodé Bangoura, il est inconvenable de qualifier de catastrophique un régime qui a ‘’donné l’eau aux populations, amélioré l’éducation, construit des centres de santé et des routes’’

Mieux encore, dit-il, ‘’Lansana Conté nous a donné Garafiri et jusqu’à présent ça marche. Mais aujourd’hui, Alpha Condé se vante de Kaléta. Quel Kaléta? C’est juste pour un temps que ce barrage va soulager la population alors qu’au temps de Conté, il y avait le courant et personne ne peut le nier’’.

Aissatou DIALLO, pour VisionGuinee.Info

00224 621 82 08 53/aissatou.diallo@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Alpha CONDE est un haineux ethno. C’est une malédiction divine pour la Guinée pour pour avoir un type comme Alpha CONDE au pouvoir. Merde

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info