Accueil » Politique » Vers l’exclusion des partis contestataires des accords ? Jean Marc Telliano se dit favorable

Vers l’exclusion des partis contestataires des accords ? Jean Marc Telliano se dit favorable

Jean-Marc-Telliano-PopL’ancien ministre de l’agriculture est solidaire au porte-parole de l’opposition, Aboubacar Sylla, qui souhaite l’exclusion des formations politiques qui se réclament de l’opposition tout en récusant les accords du 12 octobre. Dans un entretien à VisionGuinee, Jean Marc Telliano déclare qu’un parti ne peut être de l’opposition et contester des décisions prises par cette entité.

‘’Je soutiens Aboubacar Sylla. Lui et d’autres avaient été désignés pour représenter l’opposition républicaine [au dialogue]. Donc ils étaient censés parler au nom de l’opposition républicaine. Les accords obtenus n’avaient jamais été obtenus par le passé’’, indique le député Telliano et leader du Rassemblement pour le développement intégré de Guinée (RDIG).

Il dit ne pas comprendre pourquoi des leaders de l’opposition s’entêtent à s’opposer à la désignation des chefs de quartier au prorata des résultats des élections communales. ‘’Depuis plus de 25 ans, il n’y a pas eu d’élections dans les quartiers. Même les pays qui nous entourent n’ont jamais élu un chef de quartier. Avec l’accord qu’on a obtenu, les élections des chefs de quartier sont indirectes. Vous pouvez gagner une commune et ne pas gagner une autre. En plus, la désignation se fera par consensus’’, s’efforce de convaincre l’ancien ministre de l’agriculture.

Et de rassurer plus loin : ‘’On ne va pas désigner Paul parce qu’il est le frère de Pierre. Nous allons demander au quartier et la personne qui fait l’unanimité, qui peut défendre la cause du quartier sera désignée. On ne fera pas de copinage. Toute personne qui aime ce pays doit être d’accord avec ces accords’’.

Jean Marc Telliano indique qu’il se soumettra à la décision de l’opposition prendra à l’égard des partis qui contestent les accords du 12 octobre. ‘’Si la décision de l’opposition, c’est de les exclure, je me soumettrais à la discipline de l’opposition. Parce que je ne peux pas appartenir à un camp et ne pas être d’accord avec les décisions qu’il prend. C’est comme la mouvance, on ne peut pas s’opposer aux décisions prises par la mouvance, sinon on cesse d’appartenir à ce camp’’, tranche le parlementaire.

Djiwo Barry, pour VisionGuinee.Info
00224 621 852 875/djiwo.barry@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Le Bloc Libéral n’a besoin de toute négociation avec Cellou et il nous trouvera sur nos convictions. Donc, je demande à cellou de continuer avec ces caporaux mais question que le BL chance de position pour qui que ce soit

  2. Dans un pays sérieux certains leaders ne méritent pas d’être chef de secteur à plus forte raison ministre.Et personne ne fera chancer la position du BL

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info