Accueil » Société » Au marché Yembéyah, les vendeurs cohabitent avec les ordures

Au marché Yembéyah, les vendeurs cohabitent avec les ordures

orduresL’assainissement de la capitale Conakry est devenu une mission impossible pour les différents gouverneurs qui se sont succédé. Il n’est pas rare de voir des ordures entreposées sur la voie publique, les grands carrefours ou encore dans les marchés.

A Yembéyah, dans la commune de Ratoma, le  marché est aujourd’hui un véritable dépotoir qui dégage une odeur nauséabonde qui donne envie de vomir et exposant la population aux maladies.

Un reporter de VisionGuinee s’est rendu sur place mercredi pour un constat. ‘’Les ordures sont devenues nos voisins  dans ce quartier’’, se désole Mohamed Saidou Keita, sapeur-pompier, rencontré dans le marché.

Il confie à notre rédaction que l’environnement est invivable pour les occupants du marché et population rivéraine. ‘’Nous vivons ensemble depuis longtemps connaissant les risques de maladies auxquelles nous sommes exposés, surtout les enfants qui jouent aux alentours’’, ajoute-t-il.

Mohamed Barga Camara, habite à Yembéyah depuis 1986, selon ses dires. Il déplore la cohabitation avec les ordures. ‘’En plus des odeurs nauséabondes qui se dégagent, quand ces ordures sont brulées, la fumée rentre dans nos concessions. Parfois, l’odeur est si forte qu’on a des difficultés pour respirer’’, témoigne-t-il au micro de votre quotidien en ligne.

ordure 4Pourtant, souligne M. Camara, ‘’les occupants du marchés paye des taxes. On se demande où l’administrateur du marché Yembeyah envoie cet argent  où va cet argent’’. Lassé de vivre près des ordures, il lance cri de désespoir aux autorités : ‘’Nous voulons seulement qu’il contacte la commune de Ratoma pour nous trouver des poubelles. A ce rythme, nos mères sont de plus en plus exposées aux maladies et la route risque d’être bloquée si rien n’est fait pour dégager ces déchets’’.

Des centaines de ménagères s’approvisionnent dans ce marché, signale-t-il notre interlocuteur.  Camara regrette que certains produits alimentaires soient explosés à la merci des mouches et des odeurs. ‘’Or, tout le monde sait que si le marché est sale, la population entière sera malade.  L’administration de ce marché n’est pas claire. On se demande c’est quoi son travail’’, s’indigne-t-il encore.

Cette vendeuse au marché Yembeyah, Aissatou  Diallo indique que  les ordures l’empêchent de faire évoluer ses affaires. ‘’Nous n’arrivons pas à vendre de façon normale’’, confie-t-elle, avant d’ajouter : ‘’Notre souhait, c’est de voir notre lieu de travail propre pour que les clients viennent acheter nos produits et repartent satisfaits’’.

Toutes nos tentatives de faire réagir les autorités face à la situation sont restées vaines. L’administrateur du marché a opté pour un silence radio.

Salimatou BALDE, pour VisionGuineee.Info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Bienvenue dans le pays dirigé par koro pro fausseur fama promesse Ebola Condé et le rpce c’est ça la Guinée qui est en marche selon leurs propres vision dépourvu de toute réalité

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info