Accueil » Société » Un professeur d’université favorable à une Fédération des Etats de l’Afrique de l’Ouest

Un professeur d’université favorable à une Fédération des Etats de l’Afrique de l’Ouest

tmp_20880-received_1374719392604254-1729671747L’éminent professeur d’histoire moderne et contemporaine à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar était à Conakry dans le cadre des 72 heures du livre. Mardi, Boubacar Barry a animé une conférence dans l’enceinte du Centre culturel franco-guinéen au cours de laquelle il a déclaré que la conquête coloniale a reconfiguré, de façon générale, les Etats africains.

Cet enseignant a indiqué à l’auditoire qu’après les indépendances, des chefs d’Etat, pour des ‘’raisons de commodités et éviter de conflits inter-Etats’’, ont décidé de maintenir les frontières coloniales.

‘’Ce choix pour conserver les frontières acquises de la colonisation n’a pas abouti à une meilleure intégration de nos Etats et n’a pas abouti à renforcer la paix à l’intérieur des Etats urbains’’, a-t-il expliqué, ajoutant que des dirigeants ouest-africains ont par la suite pensé à mettre en place des organisations sous-régionales. C’est le cas notamment des Organisations pour la mise en valeur des fleuves Sénégal et Gambie.

‘’Le fleuve Gambie est le plus navigable de l’Afrique de l’Ouest. Mais ce fleuve ne sert à rien. Ce fleuve n’est pas exploité parce que la Gambie ne peut pas accepter que son territoire soit utilisé par les Etats voisins à cause de la logique Etat et Nation. Ce fleuve est complémentaire au fleuve  Sénégal qui est un lieu de pâturage et de culture du mil où la navigation n’est pas la priorité’’, a détaillé le Pr. Barry.

Aux dirigeants africains, il dira que ‘’nous ne pouvons jamais rattraper le temps perdu à cause de la colonisation, si nous n’allons pas en unité politique pour résoudre ensemble des problèmes de cet espace dans lequel les populations ont toujours vécu’’. Le professeur donne des pistes de solutions. ‘’Soit, nous allons directement à l’Union africaine, telle est la vision continentale de Cheikh Anta Diop. Ou vers un Etat fédéral africain, c’était la vision africaine de Kwame Krumah. A défaut de cela, allons vers la Fédération des Etats de chacune des régions de l’Afrique’’, propose-t-il.

Sur ce plan, note-t-il, l’Afrique de l’Ouest a fait des progrès avec la Communauté économiques des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). ‘’Nous pouvons aller à une fédération de 16 Etats avec la Mauritanie. Et si nous ne pouvons pas directement aller à une fédération des Etats de l’Afrique de l’Ouest, nous pouvons aller à des fédérations beaucoup plus restreintes’’, suggère-t-il encore.

‘’La Sénégambie avait une fédération. De la Mauritanie à la Sierra Léone, c’est le même peuple.  Donc nous pouvons aller à la fédération Sénégambie. A défaut de ça, nous pouvons aller à des fédérations plus restreintes. Mais qu’au moins trois Etats de cette Sénégambie acceptent de s’unir politiquement. Il s’agit dans un premier temps du Sénégal, de la Gambie, de la Guinée-Bissau. Tout comme la Guinée, la Sierra-Léone et le Liberia peuvent aller à une fédération immédiatement’’, conclut le conférencier.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. C’est un vieux débat qui s’estompe au moment de choisir un chef.Chacun veut garder la main-mise de ses ressources humaines et naturelles.La France – Afrique a tué Air Afrique et autres symboles d’Unités inter-Afrique.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info