Accueil » Société » ‘’Personne ne va nous dire qu’il a fait des démarches’’ pour la libération d’Elie Kamano et Takana

‘’Personne ne va nous dire qu’il a fait des démarches’’ pour la libération d’Elie Kamano et Takana

Le ministre de la justice s’est exprimé vendredi sur l’interpellation d’Elie Kamano et de Takana Zion respectivement les 17 et 25 juillet. En attendant l’ouverture du procès contre ces deux artistes, Maitre Cheick Sako a fait une mise au point sur leur libération.

Selon le ministre Sako, dès qu’Eie] Kamano a été déféré, il a donné des instructions pour qu’il soit mis sous contrôle judiciaire.

Concernant Takana Zion, le garde des sceaux rappelle a aussi été interpellé et déféré le jour des obsèques d’Yves Aboly, magistrat de la cour suprême.

‘’Le procureur général est venu nous donner l’information, on a eu quelques discussions. J’ai donné des instructions pour qu’il soit mis sous contrôle judiciaire’’, soutient-il.

Aux dires du ministre de la justice, ‘’personne dans ce pays ne va nous instrumentaliser pour dire qu’il a fait des démarches pour que ces acteurs soient libérés’’.

Cheick Sako d’insister : ‘’C’est la base des textes et de la situation in concreto et des instructions que je donne au procureur général qu’ils ont été mis sous contrôle judiciaire. Personne d’autre n’est intervenue’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info