Accueil » Société » La jeunesse n’a pas vocation à périr dans les eaux de la Méditerranée, selon l’ambassadeur de France

La jeunesse n’a pas vocation à périr dans les eaux de la Méditerranée, selon l’ambassadeur de France

Lors d’une réception organisée le 14 juillet dernier à sa résidence, l’ambassadeur de France en Guinée, Jean Marc Grosgurin a insisté sur la nécessité d’investir dans la formation des jeunes afin de les offrir de réelles perspectives professionnelles.  

Selon le diplomate française en poste à Conakry, le slogan Guinea is back est devenu une réalité. Il affirme que trois facteurs ont contribué à cela. ‘’La fin de l’épidémie d’Ebola, l’apaisement du climat politique intérieur et le retour de la croissance soutenue, notamment, par les secteurs miniers, l’agriculture et les BTP’’, assure-t-il.

Cette dynamique positive reste fragile, souligne-t-il, précisant que les défis sont immenses. Jean Marc Grosgurin encourage les autorités guinéennes à continuer à ‘’développer une économie émergente, renforcer les capacités du secteur privé comme la gouvernance publique, améliorer les infrastructures énergétiques, éducatives, de transport, de santé, de traitement des déchets’’.

Il les invite également à ‘’poursuivre les réformes du secteur judiciaire, améliorer l’environnement des affaires, lutter contre l’impunité’’. Ce n’est pas tout, il exhorte les autorités à ‘’poursuivre les réformes démocratiques engagées en particulier à travers l’organisation des élections communales, parachever l’édification de l’unité guinéenne, développer l’exceptionnel potentiel du pays dans les domaines agricole, minier, solaire, halieutique, culturel’’.

Pour s’amplifier, indique-t-il, cette dynamique nécessite des moyens financiers et humains accrus. Mais aussi et surtout, l’éducation et la formation des jeunes doivent être placées au cœur des réformes.

Pour que la nouvelle génération de  guinéens puisse participer  à la construction et au développement du pays, l’ambassadeur de France pense qu’elle doit être mieux éduquée, mieux formée et se voir offrir de réelles perspectives professionnelles. Car, laisse-t-il entendre, ‘’la jeunesse n’a pas vocation à périr dans les sables du Sahara ou en mer Méditerranée, [ou être] victime de trafiquants d’être humaines sans scrupules’’.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 664 93 14 04/cire.balde@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Son Excellence si vous arretez de soutenir les dictateurs et le mensonges en Afrique il y’aurait pas de jeunes qui vont quitter cette belle Afrique pour aller mourir ds l’ocean.
    Si ya des jeunes qui ont vocations de partir, ya bien une raison.. Chercher la elle n’est pas cachée.
    Et vous dormirez tranquille ainsi.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info