Accueil » Société » Appelez le 116 pour briser le silence sur l’excision

Appelez le 116 pour briser le silence sur l’excision

There is no limit Foundation est une fondation qui œuvre pour l’émancipation de la femme. Ses responsables ont initié une campagne de sensibilisation appelée ‘’Break the silence (Briser le silence)’’ qui a pour but de mettre un terme à la pratique de l’excision.

Au cours d’une rencontre mardi à Conakry, Aissata Mounir Camara de There is no limit a rappelé que la Guinée occupe la deuxième place des pays qui pratiquent l’excision. ‘’On constate que ça ne change pas. En tant que ressortissantes de la Guinée à l’étranger, nous sommes là pour parler du danger de l’excision et de dire qu’on doit mettre fin à cette pratique’’, indique-t-elle à la presse.

Parce que, souligne-t-elle, l’excision est un problème de santé et de droits humains. ‘’Beaucoup de gens disent que cette pratiquée est liée à la religion ou aux mœurs. Mais les risques sont plus grand’’, fait remarquer Aissata Mounir Camara.

Alors que la campagne de sensibilisation se déroule à Conakry, les responsables de la fondation entendent organiser un évènement aux Etats-Unis afin de venir mettre un terme aux mutilations génitales féminines. ‘’Venez avec nous pour briser le silence. Si vous voyez quelqu’un en train de faire l’excision, appeler le numéro 116’’, lance-t-elle à l’endroit du public.

Mariam Mounir Camara, co-fondatrice de There is no limit, assure qu’une campagne de sensibilisation est en cours à Kindia.

‘’Nous sommes très contentes parce que nous voyons que beaucoup de femmes ne veulent plus exciser leurs filles. Nous sommes là pour savoir comment il faut finir avec l’excision. Parce que depuis 1984, notre gouvernement et d’autres ont dit qu’ils ne vont plus faire l’excision. Mais pourquoi ça continue ?’’, demande-t-elle.

En tant que citoyens, conseille Mohamed Mounir Camara, ‘’nous devons appuyer cette fondation dans ses activités qui coïncident avec le gouvernement de la 3ème République. La campagne consiste à invectiver le fléau et pointer du doigt l’action. Il y a la tradition, certes, mais nous devons comprendre que l’Afrique évolue’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info