Accueil » Société » Comment les manifestants ont régné en maitres absolus à Boké…

Comment les manifestants ont régné en maitres absolus à Boké…

Dans le Kakandé, des manifestants étaient dans la rue où ils ont régné en maitres absolus. Malgré le déploiement des forces de l’ordre à Boké, ces protestataires n’ont pas baissé les bras. Le film des évènements avec le général Bouréma Condé.

Le ministre de l’administration du territoire est apparu samedi soir sur le petit écran pour faire le point de la situation à Boké. Selon le général Condé, les manifestations ont éclaté suite à une panne intervenue sur un groupe électrogène à la centrale électrique.

‘’Toutes les rues de Boké ont été prises d’assaut, jonchées de barricades par endroits, des pneus enflammés sur le bitume’’, indique-t-il, précisant que ces faits se sont déroulés le 12 septembre.

Le lendemain, ajoute-t-il, la série de violences a commencé à se manifester dans la matinée.  ‘’Les barricades et violences se sont multipliées. Le siège du gouvernorat a été violenté par des jets de projectiles qui ont cassé plusieurs vitres du bloc administratif. N’eut été l’intervention rapide des CMIS, le bloc aurait été mis à sac’’, estime le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation.

‘’Au regard des manifestations qui prennent une allure de convulsions sociales dangereuses, les autorités ont sollicité l’envoi d’un renfort des forces de sécurité’’, dit-il. ‘’Les locaux et bureaux de la gendarmerie département ont été vandalisés, les archives brulées, les armes et munitions emportées y compris le ravitaillement des gendarmes. Des gendarmes et policiers sont blessés au cours des affrontements. Plusieurs véhicules sont endommagés dont ceux du commandement du gouverneur de la région et du préfet’’, décrit-il.

Dans la matinée du 14 septembre, selon Bouréma Condé, les forces de l’ordre ont continué à en découdre avec les manifestants. En début d’après-midi, un calme précaire a commencé à revenir.

Le 15 septembre, une réunion est organisée avec la notabilité.’’ L’objet portait sur les termes du prêche de la prière du vendredi pour la cessation des actes de vandalisme. La notabilité a sollicité le repli des agents de sécurité dans leur cantonnement. Ce fut accepté pour une gestion concertée de la crise’’, assure-t-il.

Après ce repli, selon lui, ‘’les manifestants se sont rendus maitres de la ville en érigeant à nouveau des barricades’’. Il déplore les deux cas de décès enregistrés dans les heurts et annonce que le président de la République a instruit au Premier ministre que soient prises de façon diligente des mesures amenant à faire toute la lumière sur ces deux cas de décès et que les éventuels coupables répondent devant la loi.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

 

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. La marginalisation ethnique en Emploi ne règle pas le problème en Guinée.
    Guinée pour tous.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info