Accueil » Libre opinion » La Guinée dans un cycle vicieux de crises interminables

La Guinée dans un cycle vicieux de crises interminables

 Après 59 ans, depuis que la Guinée a eu son indépendance, le pays est toujours dans la tourmente et dans un cycle vicieux de crises interminables qui l’enfoncent davantage dans le cachot du sous-développement. Car, les politiques qui se sont succédé à la tête de ce pays continuent jusqu’à présent  à freiner les guinéens dans l’exercice de leurs droits fondamentaux.

En effet, l’histoire récente qui a permis l’arrivée d’un civil à la tête de notre pays en 2010 en l’occurrence le professeur en droit, M. Alpha Condé incarnait l’espoir  de voir désormais l’instauration d’un État de droit basé sur le respect strict et effectif de nos instruments juridiques nationaux et voire même internationaux auxquels la Guinée a librement ratifié.

Mais très malheureusement, cet espoir des guinéens épris de justice et de liberté, qui s’est construit à la fin de la présidentielle de 2010, s’est étiolé progressivement en laissant la place à la  déception et au désenchantement. La gouvernance de l’homme qui, à travers son glorieux parcours d’opposant  historique, avait réussi à s’offrir une place dans le cœur de nombreux guinéens se caractérise par l’impunité, l’injustice, l’insécurité, la persécution, la corruption, le manque d’emploi, la division ethnique, et les détournements de nos deniers publics…

De nos jours, l’impunité est devenue sous la gouvernance de Monsieur Alpha Condé  une monnaie courante. Depuis son arrivée à la tête de ce pays en 2010, de nombreux crimes atroces et odieux organisés et planifiés contre des jeunes dont la tranche d’âge varie de 18 à 30 ans.

L’illustration éloquente de cette impunité se traduit par exemple par l’affectation à l’intérieur du pays  du fameux capitaine Kaly de la CMIS qui, quoique responsable  de la mort du jeune Thierno  Hamidou en date du 16 août 2016, continue de vivre librement sous l’œil passif de la justice guinéenne.

La Guinée peine jusque-là à se frayer un chemin doré en matière de respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Cela est dû notamment à l’absence d’une volonté politique réelle de la part des autorités publiques à promouvoir un État de droit dans lequel  tous les citoyens seront  traités au même pied d’égalité conformément aux dispositions constitutionnelles.(Voir titre II. Article  5 à 26 de la Constitution de 2010)

Il n’est de secret pour personne qu’actuellement la situation guinéenne devient de plus en plus préoccupante eu égard  à la quasi-inexistence de l’appareil étatique et l’inaction des institutions républicaines. Les différents centres de décisions au sein de la République sont pris en otage par le Président de la République qui d’ailleurs ne manifeste aucun souci pour le rayonnement de notre chère Guinée.

Par ailleurs, la société civile, qui en principe devrait être l’étendard de la défense des droits des citoyens à travers les voies et moyens consacrés par la constitution, sombre dans une espèce de rivalité aiguë  entre les différentes plateformes qui la constituent. Dans ce même registre, la justice, sève nourricière de toute  démocratie, n’assouvit en rien la soif de justice des nombreuses victimes.

La machine judiciaire n’est mise en marche que lorsqu’il s’agit de traduire des militants de l’opposition devant les tribunaux du pays. Cela dénote éhontément de son caractère sélectif et partial.

A cette allure d’avenir incertain et de manque criard de perspectives quant à un lendemain meilleur, comment peut-on aboutir  à une démocratisation effective de la société guinéenne ?

Par Tidiane DIALLO

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. belle analyse mr diallo,mais bientôt les prémiers élèves du dirigent satan ethnique diront autrement.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info