Accueil » Libre opinion » Le charisme politique de Dalein embrouille ses adversaires

Le charisme politique de Dalein embrouille ses adversaires

Que se passe-t-il en Guinée avec le renversement des rôles politiques ? Le RPG Arc-en-ciel d’Alpha Condé au pouvoir  joue de l’opposant face à l’UFDG,  et l’UFR de Sidya Touré, ex parti opposant, désormais dans la mouvance au pouvoir, joue aussi de l’opposant face à l’UFDG.

Pourquoi l’UFDG de Cellou Dalein Diallo embrouille-t-elle si efficacement ses adversaires ? Le samedi 4 novembre 2017, Sidya Touré fêtait ses 17 années comme leader du parti UFR. La fête, en sorte de meeting, s’est déroulée sur l’esplanade du palais du peuple, à Conakry.

Le fait le plus marquant, ou surprenant à signaler pendant cette ambiance politique, c’est la posture politique doctrinale que l’UFR veut s’attribuer, mais très malheureusement et par manque d’expérience politique, mélange tout, en sens dessus dessous.

En sens dessus dessous, c’est quand Sidya Touré ne cesse de nous casser les tympans que son parti est de l’opposition, pendant qu’il tient ses deux pieds dans la mouvance au pouvoir. Et (…) avec leur meeting, les dirigeants du parti se sont laissés piéger par leurs discours qui contredisaient aussitôt les allégations que l’UFR est un parti de l’opposition.

Toute l’expression psychologique de l’ambiance de l’UFR, (…), et aussi des différents discours des représentants du parti, ou des différents slogans chantés par-ci, par-là, étaient une forme d’explication de soi, ou de la recherche de soi face à l’UFDG, le parti de Cellou Dalein Diallo. Ils ont réclamé la liberté, jamais face au pouvoir d’Alpha Condé, mais à l’égard de Cellou Dalein Diallo.

La démocratie face à l’UFDG, et non le pouvoir. De l’ordre étatique face au leader de l’UFDG, et non devant le pouvoir. L’expression électoraliste qu’ils arriveront au pouvoir en 2020, en s’adressant à l’UFDG et non le RPG Arc-en-ciel au pouvoir.

L’UFR, un parti de l’opposition ? C’est le monde à l’envers. Très clairement ! Alpha Condé se comporte devant l’UFDG comme si c’est Cellou Dalein Diallo qui était au pouvoir, et Sidya Touré aussi, comme si le leader de l’UFDG était le politicien incontournable qui dirige l’Etat guinéen avec toutes ses institutions politiques. En fait, l’UFDG possède-t-elle un pouvoir politique ou organisationnel tant puissant qui soit capable de créer la trouille dans le camp de ses adversaires ?

En  s’orientant vers les données électorales historiques proches de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG), mais aussi et surtout la grande capacité mobilisatrice de ce parti, et le calme, et l’éducation charismatique de son leader, Cellou Dalein Diallo, on peut bien certifier que Sidya Touré et Alpha Condé ont toutes les raisons du monde de jouer de l’opposant politique pendant qu’ils sont au pouvoir. Ce monde à l’envers à la guinéenne restera dans un angle sporadique qui ne fera pas trembler l’UFDG, au contraire, il lui donnera de la bonne marge dans sa lutte pour une démocratie transparente en Guinée.

Par Naby Laye CAMARA 
Bruxelles (Belgique)
Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

5 comments

  1. Une analyse pertinente

  2. Tu as recu combien Mr Camara pour cet article bidon Tu parles de charisme c’est vraiment ridicule.

  3. Quel Rêveur ce nabi camara… Contente toi des allocs des contribuables Belge. Menteur.

  4. Tu parles de quel charisme? Ok si c’est pour gagner l’électorat en 2020 il n’a qu’à oublié car mon Champion a déjà miné le terrain pour un second coup KO
    Vive kôrô

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info