Accueil » Société » L’ambassadeur de France rend visite à la HAC

L’ambassadeur de France rend visite à la HAC

Dans le cadre de ses visites de prise de contact avec les structures de l’Etat, le diplomate français a été reçu mercredi, 13 décembre par la présidente de la Haute Autorité de la Communication (HAC) entourée de quelques Commissaires.

Visiblement détendu, S.E Jean Marc Grosgurin a tenu à apprécier les efforts fournis dans ces derniers temps par la HAC dans le domaine de la régulation. Toute chose qui, d’après l’orateur, redore l’image de cette Institution. « Je constate que la HAC prend de plus en plus sa place dans le paysage institutionnel guinéen ; la HAC est en train de s’affirmer », a t-il dit.

A sa préoccupation de savoir comment la HAC gère les inquiétudes des médias dont certains sont fermés à l’orée d’une échéance électorale, la Présidente de l’Institution, Mme Martine Condé a d’abord rappelé les prérogatives de la HAC et expliqué que tous les actes posés par cette Institution se fondent sur la loi.

Mme Martine Condé est également revenue sur le contrôle effectué tout récemment par la HAC sur la situation des radios et télévisions. Les conclusions révèlent que la plupart des médias audiovisuels privés ne sont pas en règle.

Enfin, les deux personnalités ont échangé sur la nécessité de former les journalistes guinéens, et ont promis de renforcer leur coopération dans ce sens.

A noter que le diplomate français était accompagné de son conseiller chargé de la communication et des affaires politiques, M. Jean-François Robert.

YAMOUSSA TOURE

Bureau de presse de la HAC

 

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Mr l ambassadeur de france en guinee , s il vous plait aidez nous a former nos journalistes alimentaires , ils ne savent pas la gravitée des derrapages verbaux, pour eux , un journaliste est au dessus de la loi , et au dessus des autres citoyens. La plus part des gens qui se disent journalistes , ne le sont pas , ce sont des militants des parti politiques qui se deguisent en journalistes pour regler leur comptent. donc Mr . l ambassadeur , nous comptons vraiment sur vous pour former des vrais journalistes en guinee. pas comme les ahmed camara , les lamine guirassy et les mohamed mara.

  2. La Guinée a eté l un des dernier pays africains a liberaliser les médias , c est a la derniere munites que le feu president general conté a cedé sous la pression des parti politiques , de la société civile , et de la communauté internationale. Donc le phénomene journalisme privé est tres recent en guinée. il faut beaucoup de formation pour avoir le niveau des journalistes de la sous regions , comme en cote d ivoire , le benin , le senegal etc etc. les journalistes guineens ont beaucoup de lacunes , il ne respectent pas l ethique et la deonthologie journalistique, pour eux , un journaliste est un extraterrestre, il peut insulter , il peut dire des mots deplacés ,il peut mentir, il peut meme appeller au soulevement popuplaire comme au ruanda avec la radio milles colines

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info