Accueil » Politique » Gassama Diaby annonce des poursuites judiciaires contre Bantama Sow

Gassama Diaby annonce des poursuites judiciaires contre Bantama Sow

En tournée de sensibilisation pour la paix , la justice et la cohésion nationale,  à l’intérieur, de Kindia, à Dabola jusqu’à Dinguiraye, le ministre de l’unité nationale et de la citoyenneté, fait face à un premier dossier polémique relatif aux déclarations du ministre Bantama Sow à Marela dans Faranah.

De passage dans cette ville, le ministre de la culture a appelé à la violence et à la vengeance. Interpellé par des journalistes qui l’accompagnent dans sa tournée, d’un ton ferme, le ministre Gassama Diaby a déclaré que les propos de Bantama Sow sont inacceptables et injustifiables.

Il estime que son homologue doit répondre et répondra devant la justice et sera inscrit dans le fichier mis en place pour les personnes incitant à la violence, à la haine interethnique.

Plus que jamais déterminé, le ministre Diaby a insisté que toute personne qui tiendra des propos ou aura des attitudes incitant à la violence, à la haine et à la discrimination, vivant en Guinée ou à l’étranger, sera poursuivie et fichée.

‘’Ces propos [de Bantama Sow] sont graves, encore plus graves de la part d’un représentant de l’Etat. Ces propos sont injustifiables et inacceptables, quand on sait à quel point la violence dans notre pays créé tant de victimes, de tristesses et de douleurs dans les familles et dans le pays. Avec leur cortège de frustrations et de sentiments d’injustices’’, a-t-il déclaré en substance.

‘’Dès lors, le mécanisme de veille et de surveillance annoncé au nom du chef de l’état et du gouvernement au peuple, et dans les partis politiques, s’appliquera à  l’auteur de cette vidéo qui circule dans les médias et sur les réseaux sociaux’’, a-t-il poursuivi.

Qualifiant de graves, anti-républicains et inacceptables les propos du ministre Sow, M. Diaby annonce que la justice sera ‘’immédiatement saisie par le pool d’avocats’’ et le ministre de la culture sera inscrit sur ‘’le fichier de signalement destiné à l’information auprès de la CPI, pour ses besoins ultérieurs si nécessaire, est automatique et inévitable. Et ce sera fait!’’.

‘’Je l’ai dit et je le redis, nous ne laisserons à personne d’opposer par des propos et des actes des guinéens, des frères et des sœurs. Nous ne laisserons plus rien passer de ce genre de propos et d’attitudes, quel que soit l’auteur ou les auteurs’’, a-t-il réaffirmé, rappelant que ‘’personne n’est au-dessus de la loi, qu’on soit membre du gouvernement ou pas, responsable public ou politique, simple citoyen ou agent de sécurité’’.

Selon le ministre de l’unité nationale, ‘’si on veut sauver ce pays, donner tout son sens aux lois et à l’état de droit, et bâtir une société de justice et une nation guinéenne paisible, juste et égalitaire, il faut mettre fin immédiatement et fermement à l’impunité et aux injustices que cela occasionne’’.

De Dabola, Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

3 comments

  1. il n’ya pas plus démagogue dans ce pays plus que ce écervelé de gassama diaby

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info