Accueil » Société » Mise en place d’une structure de veille sur les propos incitant à la haine et à la violence

Mise en place d’une structure de veille sur les propos incitant à la haine et à la violence

Le ministère de l’unité nationale et de la citoyenneté a annoncé ce vendredi 2 mars la mise en place d’une cellule de veille sur les propos incitant à la violence et à la haine en Guinée. La rencontre a eu lieu au Novotel en présence de représentants de la société civile, de partis politiques, des quatre coordinations régionales.

Selon le ministre Gassama Diaby, ‘’notre responsabilité est de veiller sur ce que nous cherchons à construire en nous battant pour que l’injustice ne soit pas un mécanisme qui détruit le fondement de ce que nous construisons’’.

Le ministre de l’unité nationale et de la citoyenneté indique que la commission chargée de passer au peigne fin les discours haineux comprendra deux structures. ‘’Une structure technique qui aura pour mission de veiller et de collecter les propos qui incitent à la haine et à opposer les guinéens’’, indique-t-il.

‘’Lorsque cette commission technique trouvera des preuves des personnes, à travers les médias et les réseaux sociaux, qui incitent à la violence, elle les transmet à la commission éthique qui sera composée en partie de structures qui seront dans la commission technique, de représentants de toutes les formations politiques ,d’une partie de la société civile ,du haut-commissariat aux droits de l’homme, d’un représentant du corps diplomatique représenté en Guinée et les quatre coordination’’, détaille Khalifa Gassama Diaby.

Selon le ministre, lorsqu’elle cette commission éthique est saisie, elle va analyser les propos avant d’interpeller l’auteur des propos. ‘’Cette personne sera invitée à venir discuter de ses propos qui peuvent mettre en péril la cohésion de la nation’’, explique le ministre de l’unité nationale.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 53/bahpathe77@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Quel fracas ! C’est du n’importe quoi Mr. Diaby, c’est scandaleux, voilà une autre façon de clouer au pilori les efforts des uns et des autres qui aspirent à la liberté d’expression. Je ne me conformerait jamais à cet dictat, allez-vous faire foutre avec vos idées PDGistes nous appellerons « le chien » par son nom, Oh je dois faire attention à ce mot car sauf le président Alpha Condé peut l’utiliser pas nous autre, les citoyens de la deuxième classe. D’ailleurs c’est quoi « inciter à la violence » ? Injurier une ethnie par exemple fait-il partie à votre définition d’incitation à la violence. En voulant plaire à tout prix à votre employeur vous avez ouvert cette boite de pandore mais sachez que vous ne pourrez plus jamais nous contenir et vous vivrez retrancher jusqu’à la fin de vos vies, nous vous pourchasserons jusqu’à Kankan (Oh je récidive encore) bon dieu, Diaby va me poursuivre, cette ligne-là est trop mince mon frère, tu devrais t’attaquer à la racine et laisser les gens s’exprimer.

  2. Du n’importe quoi de la pure démagogie

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info