Accueil » Société » Le SLECG invite les parents d’élèves à garder leurs enfants à la maison

Le SLECG invite les parents d’élèves à garder leurs enfants à la maison

Le bras de fer entre le Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) et le gouvernement est loin de connaitre son épilogue. Selon Oumar Tounkara, syndicaliste, pas question de reprendre les cours avant le paiement intégral des 40% avec effet rétroactif réclamés par les grévistes.

Alors que le SLECG tenait son assemblée générale, des femmes, qui réclamaient la reprise des cours, manifestaient à quelques encablures de son siège.

Interrogé sur ce mouvement de protestation après l’annonce que la poursuite de la grève, Oumar Tounkara, secrétaire général du SLECG, a répondu que nul n’aime les élèves mieux que les enseignants.

‘’En attendant qu’une solution soit trouvée au conflit qui oppose le syndicat au gouvernement, nous demandons humblement aux parents d’élèves de bien vouloir garder leurs enfants à la maison. Tout finira par être résolu’’, lance-t-il.

‘’Contrairement à certaines idées émises, que les enfants restent à la maison jusqu’à la satisfaction de nos revendications. Nous prendrons des dispositions pour combler le retard’’, rassure M  Tounkara.

A ceux qui accusent des syndicalistes d’être manipulés par des acteurs politiques tapis dans l’ombre, le secrétaire général du SLECG répond sans ambages : ‘’Notre combat n’est pas politique. Il est syndical. Nous cherchons l’amélioration des conditions de vie et de travail’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

8 comments

  1. Vous avez le droit de vivre dignement de vôtre travail et la majorité silencieuse vous soutient.

  2. Le trio abdouramane sanoh cellou dalein et aboubacar soumah. Ca va se savoir

  3. Lundi 12 Mars 2018, tout guinéen épris de paix et de justice, soucieux de l’avenir de la jeunesse guinéenne en général et particulièrement pour les élèves et étudiants, est prié de sortir dans la rue pour demander le départ d’Alpha car si on le laisse pendant les 2 ans qui lui restent, ça sera 2 ans d’enfer.

    Donc tout le monde debout pour le sursaut final.

    Les enseignants et les femmes l’ont anéanti, il ne reste plus qu’à la population de se lever comme un seul homme pour la libération de notre cher pays.

  4. C’est comme ça en guinée on dirige un mouvement qui prend de la hauteur et on te prend en otage et tu ne contrôle plus. Soumah ne parle plus, des inconditionnels parlent et décident à sa place. Voilà comment un dirigent est pris en otage.

  5. bien vrai que les enseignements veulent que leurs conditions de vie soit combler …..pour un avenir meilleur de la guinée et les futures cadres de la guinée c’est une dollience envers les cadres guinéens pour qu’il est un terrain d’attendre pour le démarrage des cours au cas contraire si non le lundi les grèves doit commencer…

  6. alpha diallo , tu reve debout , car les militants et sympatisants du Rpg sont hautement pret a declencher une contre attaque furieuse contre l ufdg. je crois cette fois ci , le vainqueur sera connu. je demande aux autoritées de proteger les commerces a madina et les boutiques et magasins.

  7. Vision guinée, pourquoi vous publier tout ces commentaire, haineux et raciste ici ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info