Accueil » Politique » Un militant de l’UFDG accusé de ‘’tentative de meurtre’’ et ‘’détention d’arme de guerre’’

Un militant de l’UFDG accusé de ‘’tentative de meurtre’’ et ‘’détention d’arme de guerre’’

Grenade sur son lit de malade, image d’archives

Dans une déclaration rendue publique jeudi, le procureur du Tribunal de première instance (TPI) de Dixinn, Souleymane N’Diaye a annoncé une procédure judiciaire contre Boubacar Diallo alias Grenade, activiste de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG).

Souleymane N’Diaye déclare que ‘’suivant le procès-verbal du 22 février 2018, de la brigade de recherche de Matam, Boubacar Diallo dit Grenade a été présenté au parquet de Dixinn à la suite d’un mandat d’arrêt décerné contre lui le 20 mai 2016, par un juge d’instruction pour tentative de meurtre, détention illégal d’arme de guerre et port illégal d’uniforme militaire’’.

Et de poursuivre : ‘’L’intéressé faisait l’objet d’une information judiciaire depuis mai 2016. Les pièces à conviction versées au dossier de la procédure notamment les photos ressortent que Boubacar Diallo détenait un arsenal d’armes de tout calibre et des munitions diverses’’.

‘’Les images produites à la procédure montrent l’inculpé tantôt en train de manier les armes, tantôt en compagnie de personnalités appartenant à une formation politique de la place et à une institution constitutionnelle’’, précise le procureur de la République

Par ailleurs, rappelle Souleymane N’Diaye, ‘’il faut noter que le 19 mai 2016, à la suite de la tentative de meurtre sur la personne d’un gendarme, Boubacar Diallo avait été grièvement blessé. Après avoir reçu les premiers soins dans une clinique en Guinée, il est parvenu à quitter le pays par l’aide et l’assistance de certaines personnes de sa formation politique’’.

‘’Revenu en Guinée, sous une nouvelle identité, Boubacar Diallo a été interpellé et déféré devant notre parquet. Il a été présenté au juge d’instruction en charge de la procédure qui l’a régulièrement placé sous mandat de dépôt le 02 mars 2018’’, renchérit le magistrat.

‘’Des renseignements reçus, il ressort que Boubacar Diallo dit Grenade reconnait qu’au cours des manifestations certains individus disposent des projectiles et des armes à feu comme les PMAK et qui tirent dans la foule faisant ainsi des victimes aussi bien parmi les manifestants que dans les rangs des forces de l’ordre’’, révèle-t-il à la presse, tout en précisant que le mis en cause entretient des ‘’rapports aussi étroits avec des personnalités comme le montrent les pièces à convictions versées au dossier’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.Info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

5 comments

  1. Du n’importe quoi! Pure diversion politique

  2. La politique des pseudo complots ne marcheront plus en Guinee

  3. Haha Alpha remet son costume de politiciens véreux…ça ne marchera plus c’est du n’importe quoi vraiment tu pense que les gens sont bêtes c’est tous ceux que nous voulons des armes et si par hasard on les obtient vous allez chier du feu…arrêter de faire de la propagande un procureur qui est aux abois on te tuera le 1er inchAllah…votre fin est proche

  4. Pourquoi vous nier ça longtemps qu’on entend parler de ce gars là grenade et c’est pas la première fois et il a le conctat direct avec les responsables de ufdg c’est eux qui tue les gens dans manifestations pour faire porter le chapeau au gouvernement et bien j’aime pas alpha condé. Cellou dalein diallo est très cruel

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info