Accueil » Libre opinion » Sidya Touré ou l’histoire d’une tentative d’uniformiser sa faiblesse…

Sidya Touré ou l’histoire d’une tentative d’uniformiser sa faiblesse…

Dans la société politique ou dans la sphère des acteurs politiques, il y a deux types d’individus : ceux qui ont des objectifs politiques, ils sont appelés politiciens.

Et ceux qui n’en ont pas, ils ne sont pas politiciens mais des individus désemparés, faibles, dont les actions sont teintées d’hypocrisie et de lâcheté pour couvrir leur faiblesse.

Sidya Touré, le leader de l’UFR, est effectivement un individu faisant partie de la deuxième catégorie des composantes de la société dite politique.

Un politicien a un objectif politique, la politique dans le sens réel du terme, autrement dit la politique comme un processus par lequel les hommes se réunissent dans le but de concrétiser leurs objectifs communs, et de résoudre leurs conflits en se référant aux lois, aux institutions et procédure régulière et juste.

Quand Sidya Touré quitte l’opposition républicaine avec l’argument qu’il veut donner la chance à la paix, dans le sens de l’unité nationale, et en même temps, aujourd’hui, il donne un discours de poubelle que la bipolarisation de la vie politique guinéenne est un véritable problème qu’il faut disloquer, on peut se demander si le leader de l’UFR ne confond pas l’ordre légal des choses et son incapacité à s’y adapter.

En fait, Sidya Touré n’a pas quitté l’opposition pour promouvoir la paix, comme il affirmait, mais bien par son  incapacité à gérer psychologiquement le peu de place que son parti occupe sur le plan national.

Sidya Touré nous parle de la bipolarisation de la vie politique guinéenne. Il nous parle aussi de son entretien avec le chef de l’Etat, entretien au cours duquel il dit avoir suggéré à Alpha Condé la perspective d’une sphère politique dont il serait question  de  l’opposition plurielle, mais aussi de la mouvance plurielle.

Quel drôle de concepts de la part de ce leader dans la déconfiture politique : bipolarisation ! Mouvance plurielle !

Depuis quand la vie politique guinéenne est-elle bipolarisée ? L’institution Chef de file de l’opposition est-elle un parti politique ?  Une mouvance plurielle dépend-elle de la nature du système électoral, ou de l’arrogance d’un politicien en perte de vitesse ?

Le plus grave pour des politiciens complexés qui n’ont plus de visions politiques,  c’est se dire : “J’ai perdu, donc je ferai tout pour que tout le monde perde”.

Sidya Touré est un mauvais pion dans la vie politique guinéenne qu’il est temps de s’en méfier à jamais. On uniforme pas sa faiblesse, on la reconnaît pour ensuite s’en débarrasser.

Naby Laye CAMARA

Bruxelles (Belgique)

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

4 comments

  1. Je suis totalement d’accord, je me rappel avant les elections de 2010, la plupart de leaders voulait qu’on organise les elections local puis legistlative et terminer par les presidentiel, c’est My Sydia qui s’y etait oppose fermement en disant qu’il faut commencer par la presidentiel comme xa celui qui sera elu p remporter les legistlative pour appliquer tranquilement son projet, Hellas la suite on le sait. c’est manifestation et mort d’honne. Sydia ne sait plus ce qu’il veut, il s’est sois disant rapproche de Alpha en esperant des avantages et qu’on lui trasmet le pouvoir en 2020 en jouant sur le fibre ethique, (on vous a soutenu donc soutenez nous) Sydia se trompe le pouvoir se cherche et se trasmet pas. Le election local l’a donner un avertissement

  2. On prix die de nou ede la guinée se scro qua la corse

  3. Je trouve sydia toure trop affaiblit après les élections communales passée. Il n arrive plus a tenir des propos cohérent tantôt il balance vers cellou tantôt il balance vers le president alpha Condé. Sydia toure n a pratiquement plus de chance en 2020. Il a decu le pouvoir a travers ses déclarations confuses par rapport a son statut du haut représentant du chefs de l ETAt. Au sein de l opposition aussi , c est cellou dalein qui est le candidat naturel en 2020

  4. Si sydia toure veut devenir president en Guinée il est temps pour lui de chercher une alliance politique avec le rpg des maintenant sinon il risque de rester sans avenir politique car l ufdg ne voterai que pour cellou dalein en 2020

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info