Accueil » Société » La Fédération des parents d’élèves déçue d’entendre K² dénoncer le bas niveau de certains enseignants

La Fédération des parents d’élèves déçue d’entendre K² dénoncer le bas niveau de certains enseignants

La sortie médiatique de la présidente de la Fédération guinéenne des parents d’élèves, étudiants et amis de l’école (Féguipae) intervient après celle du ministre de l’Education nationale, Ibrahima Kalil Konaté, dénonçant le bas niveau des enseignants.

Adama Sow, au micro de VisionGuinee, a déclaré que cela n’honore pas le système éducatif guinéen et met en péril l’avenir des enfants. ‘’Nous nous pensions que l’école est faite pour préparer nos enfants à affronter le marché de l’emploi et non pas à former des chômeurs’’, déclare-t-elle.

‘’Je suis déçue d’entendre le ministre de l’Education nationale dire qu’il y a des enseignants qui n’ont pas de niveau, mais qui continuent d’enseigner. Cela est grave pour le système éducatif guinéen’’, déplore la présidente de la FEGUIPAE avant de plaider pour une refonte du secteur de l’éducation.

Elle invite le chef de l’Etat à faire plus de réformes dans le système éducatif. ‘’Tous ceux qui n’ont pas le niveau pour enseigner, qu’on leur cherche d’autres métiers pour qu’ils laissent l’enseignement à ceux qui sont capables de transmettre le savoir’’, suggère Adama Sow.

Aliou BANGOURA, pour VisionGuinee.Info

00224 622 56 85 61/mambia1990@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Je suis d’avis madame, mais tu es guinéenne et connais bien les réalités de ce pays. L’enseignement primaire a quitté sur la ligne de depart depuis la révolution culturelle socialiste de 1969. Mais avant, le complot dit des enseignants a décapité le système il a fallut créer Dabadou ou les Dabadins pour combler ce vide qui n’a jamais été remplit. Ensuite les eminants enseignants restant ont boudé la profession pour aller en politique. Ceux qui ont débuté l’école primaire en 1975 et qui sont enseignants aujourd’hui le savent de quoi je parle, la formation primaire est au rabais, alors que c’est là-bas où se trouve le socle de l’enseignement. Le ministre fait son constat, la correction s’étendra sur deux générations, car pour former une personne il lui faut 25 ans d’études avant de se prendre en charge.

  2. Ce type a passé son temps à saboter le système conte et voilà ses mauvaises intentions le rattrape

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info