Accueil » Société » Voici pourquoi Makanera et Cie n’ont pas été entendus par la justice le 3 mai

Voici pourquoi Makanera et Cie n’ont pas été entendus par la justice le 3 mai

Avec tambours et trompettes, l’opposition a annoncé l’abandon des poursuites judiciaires déclenchées contre cinq de ses responsables dans l’affaire de l’incendie du commissariat de police de Cosa. Le porte-parole du département de la justice a apporté un démenti catégorique.

‘’Personne ne peut ni annuler, ni suspendre un acte de citation à comparaitre’’, réagit Sékou Keita du ministère de la justice, qui intervenait vendredi matin dans Œil de Lynx.

Il précise qu’un tribunal peut être amené à annuler un acte de citation à comparaitre si les mentions obligatoires ne sont pas remplies dans l’acte. Et tant que le dossier n’est pas évoqué, renseigne-t-il, la citation reste valable.

Le porte-parole du ministère de la justice indique que les cinq prévenus n’ont pas été entendus le jeudi 3 mai par le tribunal de Dixinn pour des raisons de calendrier. ‘’Le parquet était chargé. Voilà pourquoi l’enrôlement du dossier n’a pas été fait’’, souligne M. Keita.

‘’Et dès que possible, le dossier sera enrôlé et jugé conformément  à la loi’’, rassure-t-il au micro de nos confrères, qui précise au passage que le renvoi de l’affaire ‘’n’est qu’une question d’administration judiciaire qui ne change en rien le fond du dossier’’. Selon Sékou Keita, même si le ministère de la sécurité retirait sa plainte, le parquet va continuer les poursuites judiciaires contre Makanera et Cie.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

4 comments

  1. Il faut appliquer la loi dans sa rigueur sinon la Guinée risque d être déstabilisée par faute de l absence de l autorité de l ETAt

  2. Ils n’avaient rien compris dans cette affaire, sa dénote leur ignorance, cela prouve qu’ils ne connaissent absolument rien, maintenant ils vont comprendre

  3. Avouons tout de même de la coïncidence est suspecte. À peine l’annonce de la ville morte par l’opposition qu’on se rend compte de l’engorgement du rôle dû au grand nombre de dossiers….. et comme par hasard, aucune date n’est prévue, l’enrôlement du dossier devant se faire “dès que possible”. Donc en Guinée on ne planifie rien d’avance; on vit sa petite vie au jour le jour!

  4. Comment l opposition peut menacer de déclencher une journée ville morte pour protester contre leur interpellation a la justice. ??? Nul n est au dessus de la loi

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info